Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

ANOTHER YEAR

Grande Bretagne - 2010 - 2h09)

Réalisation : Mike Leigh - Photo : Dick Pope - Son : Tim Fraser - Montage : Jon Gregory - Musique : Gary Yershon - Production : Thin Man Film Ltd - Distribution : Diaphana
Interprétation : Jim Broadbent (Tom), Lesley Manville (Mary), Ruth Sheen (Gerri), Oliver Matman (Joe), Peter Wight (Ken), David Bradley (Ronnie), Martin Savage (Carl), Karina Fernandez (Katie)
Auteur :

Né en 1943, Mike Leigh s’est formé à la BBC, lieu idéal de formation d’où proviennent de nombreux réalisateurs britanniques (Loach, Frears, Richardson), et dont il a gardé la résonance sociale. Après cinq longs-métrages, dont Life is sweet (1990) et Naked (1993), il présente à Cannes en 1996 : Secrets et mensonges, qui lui vaut la Palme d’Or. Vera Drake (2004) montrait un personnage simple et émouvant, impliqué dans des affaires d’avortement dans les années 50. Another year était dans la Sélection Officielle de Cannes 2010. Aucune distinction ! Mais le Jury Œcuménique lui a accordé une « Mention spéciale », louant la mise en scène et le jeu des acteurs.

Résumé :

La traduction du titre pourrait être « une année de plus ». Le film se déroule au rythme des quatre saisons. La famille, l’amour, l’amitié. Les joies et les peines, le temps qui passe, le bonheur d’un couple, le désarroi d’une femme seule…Les choses de la vie, tout simplement.

Analyse :

C’est une chronique pleine de douceur et de tendresse, celle de la vie d’un couple en activité proche de la retraite, Tom et Gerri (petit clin d’œil humoristique, il y en a plein tout au long du film). Cela commence avec eux, très classiquement montrés dans leur activité respective : Gerri, conseillère médicale ; Tom géologue. Puis, le prologue les dépeint dans leur hobby favori : le travail dans leur parcelle du « jardin ouvrier ». C’est le printemps, assez humide car nous sommes au pays de Sa Majesté. Autour de ce couple, qui s’aime et vit en bonne intelligence (ont-ils trouvé le secret de l’amour durable ?) : Joe, le fils, sympa, de caractère facile, qui cherche l’âme sœur ; et Mary, l’amie de la famille, femme entre deux âges, seule mais désireuse de trouver un homme. Petit à petit, Mary, volubile, et toujours en butte à des problèmes de voiture ou de relation avec le monde, captant immanquablement l’attention des autres, devient le centre du récit. Elle aimerait bien séduire Joe , un peu trop jeune tout de même ; elle fuit les avances maladroites de Ken, plus de son âge… Le cinéaste réussit à capter notre attention compassionnelle. Cette histoire, basée sur un scénario des plus minimes, traduit tellement bien la vie quotidienne dans son épaisseur émotionnelle, dépeignant des personnages vivant tant bien que mal leur existence, grâce à l’humour (Tom), l’amitié (Gerri), l’alcool et la logorrhée (Mary), le silence (Roonnie , le frère veuf de Tom)), le détachement très british (Joe), l’alcool et la cigarette (Ken).
On pense à Tchekhov (Leigh le revendique), et ses personnages à la remorque de la vie, à la recherche du sens. Dans la dernière séquence, un magnifique mouvement de caméra nous immisce dans le groupe et vient se fixer sur Mary (Lesley Manville, l’actrice fétiche du réalisateur), cadrage impeccable et poignant.

(Alain Le Goanvic)