Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

D’UNE SEULE VOIX

(France - 2009 - 1h23)

Réalisation : Xavier de Lauzanne - Aloest productions
Interprétation :
Auteur :

Xavier de Lauzanne est un documentariste français né en 1970. Il s’intéresse aux personnes dont la vie est marquée par les conflits de l’histoire contemporaine : anciens combattants, Français et Vietnamiens, de la guerre d’Indochine, enfants cambodgiens, adolescents « primo-arrivants » issus du Maghreb ou d’Afrique noire… Pour pouvoir diffuser ses films, il a fondé la société « Aloest Productions ».

Résumé :

En novembre 2004, Jean-Yves Labat de Rossi réussit à organiser à Jérusalem un concert réunissant une centaine de musiciens Israéliens juifs, Israéliens arabes, Palestiniens de Cisjordanie, et même Palestiniens de la bande de Gaza, Arméniens : juifs, musulmans, chrétiens catholiques ou orthodoxes…. Du 14 au 31 mai 2006, il organise une tournée en France de ces musiciens. Xavier de Lauzanne filme la tournée, et rend compte dans l’ordre chronologique des concerts donnés dans de nombreuses villes de France.

Analyse :

Le film nous montre les musiciens sur scène, mais s’attache surtout aux relations humaines nouées dans les coulisses, pendant les voyages, dans les hôtels. Il ne nous cache pas les difficultés que rencontrent ces personnes à vivre ensemble. La méfiance, la peur de l’autre, la maladresse des uns, l’extrême susceptibilité des autres, les différences sociales, la fatigue des voyages et des nombreux concerts, la promiscuité permanente de cent personnes, tout concourt à favoriser les frictions. Et pourtant, peu à peu, on voit les préjugés s’atténuer. La musique aidant, tous finissent par accepter de discuter, d’échanger, de se rencontrer. On trouve toujours un interprète pour ceux qui ne parlent pas anglais. On trouve toujours une personne modérée quand le ton risque de monter. Beaucoup acceptent de chanter dans la langue de l’autre. Un jeune Israélien, qui n’avait jamais parlé à un arabe de sa vie, dit en avoir moins peur. Tous parlent de la paix nécessaire : aucun ne pense la voir de son vivant, mais tous l’espèrent pour leurs enfants. La rayonnante jeunesse, le talent musical et l’énergie communicative de Saz (rappeur palestinien) et de Eti (chanteuse israélienne) enflamment la fin du film. Et nous éprouvons, comme les spectateurs dans les salles, une profonde émotion quand tous les musiciens chantent ensemble un hymne de paix à la fin du concert.
Et bien sûr, il y a le plaisir musical. Le film nous permet d’apprécier des musiques très variées, du chœur classique au rap endiablé.
Ce film a été récompensé par de très nombreux prix. Xavier de Lauzanne le présente par ailleurs lui-même avec l'aide d’associations militantes.

(Paulette Queyroy)