Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

DEMAIN, DES L'AUBE

( France 2009 1h40)

Réalisation : Denis Dercourt - Scénario et dialogues : Denis Dercourt, Jacques Sotty - Photo : Remy Chevrin - Décor : Antoine Platteau - Montage : Yannick Kergoat - Musique : Jérôme Lemonnier - Production : Diaphana Film
Interprétation : Vincent Perez, Jérémie Rénier,Aurélien Recoing, Anne Manvin, Françoise Lebrun, Gérald Laroche, Barbara Probst
Auteur :

Denis Dercourt est né à Paris en 1964. Musicien de profession il se lance aussi dans le cinéma et réalise successivement : "Les cachetonneurs" (1998), "Lise et André" (2000), "Mes enfants ne sont pas comme les autres" ( 2003) et "La tourneuse de pages" (2006). Son souci d'authenticité pour la musique lui fait demander à ses acteurs d'être réellement les interprètes de ce qu'on les voit jouer.

Résumé :

La relation de deux frères dont le plus jeune est passionné de batailles historiques, au point d’être coupé de la réalité. A la demande de la mère, le grand frère va tenter de sortir son petit frère de cette addiction...

Analyse :

Le réalisateur Denis Dercourt est musicien. Il aime faire de la musique une protagoniste de ses films. Témoins déjà "La tourneuse de pages" (2006), "Mes enfants ne sont pas comme les autres" (2003) et "Les cachetonneurs" (1998). "Demain dès l’aube" ne déroge pas à cette habitude. Ainsi, Matthieu est professeur de piano et concertiste : nous le verrons et l’entendrons à plusieurs reprises, dans le film, se livrer à son art. Est-ce pour lui une addiction au même titre que ces "jeux de rôle" auxquels se livre son frère Paul, devenant soldat de l’Empire dès que son travail de manutentionnaire lui en laisse le loisir ? Ou bien la musique sera-t-elle pour Matthieu ce qui l’aidera à résister au jeu ? Dans tous les cas les deux frères sont menacés de se couper du réel, au risque d’accorder plus de prix à ces jeux dangereux lorsqu’on oublie qu’ils ne sont que des jeux. Mais jeux dont on comprend l’importance pour ceux dont la vie quotidienne est faite de tâches peu exaltantes. Denis Dercourt nous fait bien sentir la fascination exercée sur Paul, et dans un moindre degré sur Matthieu, par cet univers irréel qui finira par les faire flirter avec la mort.

(Maguy Chailley )