Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Precious

USA, 2008, 1h 49min, sélection Un certain regard Cannes 2009

Réalisation : Lee Daniels, Scénario : Geoffrey Fletcher et Damien Paul, d'après Push de Sapphire (Ramona Lofton), Compositeur : Mario Grigorov, directeur de la photographie : Andrew Dunn Producteur exécutif : Lisa Cortes et Tom Heller, Production : Elephant Eye
Interprétation : Gabourey Sidibe (Precious), Lenny Kravitz (John ), Mo’Nique (Mary), Paula Patton (Mlle Rains), Mariah Carey (Mme Weiss), Sherri Shepherd (Cornrows)
Auteur :

Lee Daniels, né en 1959, crée très tôt sa propre maison de production et produit A l'ombre de la haine (Monster's Ball, 2002) de Marc Forster, et The Woodsman de Nicole Kassell (2003), avant de passer à la réalisation avec Shadowboxer (2005), Iced (2006), Precious (2008) et Selma (2009).

Résumé :

Le film est inspiré d'une histoire vraie. Clareece "Precious" Jones, une jeune adolescente noire, illettrée vivant à Harlem, est déjà mère d'un enfant trisomique et vient de donner naissance à son second enfant. Elle accepte d’entrer dans une école alternative, où son professeur, une femme, l’aide à se construire un vie meilleure.

Analyse :

Abusée par son père dès l’âge de trois ans, battue et humiliée sans cesse, Precious est obèse, très obèse, plus par le malheur ingurgité que par la nourriture que sa mère la force à avaler. Cette mère, odieuse, qui ne fait que crier et regarder la télé, tyrannise sa fille et la méprise profondément parce qu'elle ne voit en elle qu'une rivale qui lui a pris l'affection de son homme.
Il vaut mieux savoir qu'il s'agit d'une histoire vraie pour ne pas accuser le réalisateur de trop en rajouter. En effet, Precious, à seize ans, elle qui n'a pas eu d'enfance et dont la vie est un seul cauchemar, est enceinte pour la deuxième fois de son père. Pour couronner le tout, elle est séropositive. Dans toute cette misère physique et psychologique, elle n’a que ses rêves utopiques pour se tenir chaud. Dernière de sa classe, elle rêve d'être belle et admirée, d'être bonne en math, mais elle n'ouvre jamais la bouche. Pourtant, elle ne désespère pas et garde en elle à la fois le désir d’apprendre et la faculté d’aimer. C’est là le miracle de la vie.
Une prof lui ouvre la voie vers une deuxième chance qu’elle saisit avidement pour apprendre à lire et à écrire, à parler, mais surtout à croire en elle. Pourquoi des étrangers sont-ils plus gentils avec elle que sa propre famille se demande-t-elle. La prof et les autres élèves l'entourent et lui procure un havre de repos et lui permettent de (re)trouver sa dignité.
Comme l’eau d’une source se fraye un chemin à travers la terre et les pierres pour venir au jour, la force de vivre jaillit avec une générosité que rien n’avait préparé. Grosse de malheur, Precious accouche d’un bonheur possible, magnifique leçon de résilience et d’espérance.

Waltraud Verlaguet