Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

45 ans

(Grande-Bretagne - 2015 - 95 minutes)

Réalisation : Haigh Andrew - Scénario : Andrew Haigh d’après l’œuvre de David Constantine - Montage : Jonathan Alberts - Musique : Lol Crainley - Producteur : Tristan Goligher - Distribution France : Ad Vitam
Interprétation : Charlotte Rampling (Kate), meilleure actrice à Berlin 2015, Tom Courtenay (Geoff), meilleur acteur à Berlin 2015, Geraldine James (Lena)
Auteur :

Andrew Haigh est né en 1973 en Angleterre. Il a été assistant monteur sur plusieurs films de Ridley Scott avant de réaliser son premier long métrage Greek Pete en 2009. Il réalise Week-end en 2011 avant 45 ans en 2015.

Résumé :

Un couple vieillissant dont l’amour s’est transformé en amitié va fêter ses 45 ans de mariage. Le souvenir d’un ancien amour de Geoff, vieux de 50 ans, va bouleverser le couple.

Analyse :



Le cinéma britannique aime beaucoup les couples de personnes âgées. On se souvient de Indian Palace de John Madden (2012) ou d’Another Year de Mike Leigh (2010). Kate et Geoff sont les deux protagonistes de ce film, ils sont âgés et vont vivre sur 6 jours, entre le lundi et le samedi un traumatisme inattendu. Les premières images du lundi sont, à l’image du couple, calmes et sereines : un long travelling sur la campagne anglaise avec Kate qui promène son chien, substitut de l’enfant qu’ils n’ont pas eu. L’élément dérangeant arrive ce matin-là avec une lettre annonçant la découverte du corps de Katya, premier amour de Geoff, disparue 50 ans auparavant dans une crevasse d’un glacier des Alpes. Comme lorsqu’on jette un caillou dans une mare, cet événement va faire des vagues qui vont s’élargir de plus en plus jusqu’à occuper tout l’espace. Au fur et à mesure que Geoff va dévoiler des détails de son idylle passée, la jalousie de Kate va croître jusqu’à menacer l’existence même du couple. Le film est divisé en 6 comme autant de jours et se finit le samedi quand doit avoir lieu la célébration des 45 ans de mariage du couple. Jusqu’au mercredi, la première scène de la journée est paisible comme décrite plus haut mais, dès le jeudi, la caméra devient plus nerveuse et plus tourmentée, comme les protagonistes. Geoff n’est plus dans la chambre à coucher et Kate va courir en ville pour le retrouver, cultivant des doutes sur la solidité de son couple. Alors qu’elle regrette de ne pas avoir de photos d’elle avec Geoff, elle découvre dans le grenier des diapositives de Geoff et de son amie, et elle en souffre. Tout est très discret, sans cris ni fureurs mais Charlotte Rampling, admirable dans le rôle, sait faire monter la pression jusqu’à la limite de l’explosion. A côté d’elle, Tom Courtenay est plus fade mais il joue le rôle d’un homme malade, plus âgé que sa femme, et saura reprendre le contrôle de la situation à la fin. Un film tout en demi-teinte, très émouvant, qui traduit parfaitement l’affection entre deux êtres ayant vécu 45 ans ensemble.

Jean Wilkowski