Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

A la recherche de Vivian Maier

Réalisation : John Maloof John et Charlie Siskel - scénario : John Maloof John et Charlie Siskel - image, John Maloof - montage, Aaron Wickenden - distribution France, Happiness Distribution.
Interprétation : Documentaire
Auteur :

John Maloof, né en 1992, formé comme agent immobilier, s'est plongé depuis sa découverte de Vivian Maier dans le milieu de l'image, et photographie désormais lui-même. Charlie Siskel, ancien juriste, a pratiqué depuis plusieurs années différents métiers du cinéma (production sur Bowling for Columbine, assistant sur Religolo, scénariste de la série TV Review). Finding Vivian Maier est leur première réalisation.

Résumé :

Fin 2007, un agent immobilier recherche des photographies pour illustrer un livre sur un quartier de Chicago. Il achète au hasard en salle des ventes un énorme lot de négatifs et découvre ainsi l'existence et l'œuvre d'une photographe prolifique et totalement inconnue, Vivian Maier (1926-2009), qui s'avère une immense artiste désormais reconnue et admirée.

Analyse :



L'histoire est excellente : cela commence devant des cartons bourrés de négatifs, avec aussi quelques tirages, et des caisses de pellicules même pas développées, matériel poussiéreux et ignoré mais dont la mise au jour révèle immédiatement une œuvre photographique aux qualités humaine et artistique exceptionnelles. Une fois constatée la richesse de ce patrimoine accumulé au long d'un demi-siècle de travail, reste à comprendre l'incompréhensible : comment et pourquoi cette oeuvre superbe et foisonnante n'a-t-elle jamais été montrée par son auteure ? Quelle personnalité fallait-il pour à la fois de réaliser ce monument, et en refuser le partage et la communication avec autrui - tout au long d'une vie, puisque Vivian Maier s'est éteinte en 2009, au temps des premières recherches entreprises par le découvreur ?

Tel est le sujet du film, qui suit chronologiquement le parcours de Maloof à travers témoins et archives pour tenter de reconstituer les faits et gestes de la mystérieuse photographe. Mais peu à peu s'installe une bizarre suspicion : tout cela est-il vrai ? Des expositions snobées par les officiels mais immédiatement envahies par une foule admirative ; des experts farfelus en désaccord sur l'accent français authentique ou pas de Viviane ; un généalogiste émetteur de brouillard ; ou les nombreux témoins de la vie de Vivian, nounou passée de famille en famille, si heureux de se faire voir et appliqués à en faire trop avec leurs histoires de pas-de-l'oie, de plancher croulant sous les journaux accumulés, de sévices infligés aux enfants en garde, etc. : les ingrédients du docu-menteur semblent tous au rendez-vous.

Mais non, c'est vrai, Vivan Maier a existé ; simplement le documentaire, acharné à faire du sensationnel à jet continu, en est devenu indigeste. Heureusement, il y a ces moments trop brefs où l'on s'arrête sur le magnifique travail de l'artiste ; quant à aller plus loin vers cette personnalité hors du commun, il faudra autre chose que ce petit film – peut-être une réflexion sur ce qu'elle a photographié et comment ?

Jacques Vercueil