Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

ÇA (It)

(Etats Unis – 2017 - 2h15)

Réalisation : Andy Muschietti - Scénario : Chase Palmer et Cary Fukunaga d’après un roman de Stephen King - Montage : Jason Ballantine - Musique : Benjamin Wallfish - Production : Roy Lee, Dan Lin - Distribution : Warner Bros
Interprétation : Jaeden Lieberher (Bill), Bill Skarsgärd (Pennywise), Sophia Lillis (Beverly)
Auteur :

Andy Muschietti est né en 1973 à Buenos Aires où il fait ses études de cinéma et réalise ses premiers courts métrages. Il va ensuite en Espagne où il se spécialise en spots publicitaires. Son premier long métrage est Mama , un film d’horreur, en 2013, puis Ca (It) en 2017.

Résumé :

Le clown maléfique et tueur Pennywise (Grippe-sou, en français) sévit dans la petite ville de Derry (Maine). A la suite d’une série de disparitions d’enfants, une bande d’adolescents décident de s’attaquer à cette créature.

Analyse :



Indiscutablement, c’est un film d’horreur mais son aspect de thriller est très important et il n’y a pas de torrents d’hémoglobine (sauf dans une scène), pas de tortures ni fantômes. Dès les premières images, on voit un tout jeune garçon, sous la pluie, poursuivre son bateau dans le caniveau jusqu’à ce qu’il disparaisse dans une bouche d’égout. Surgit alors, de cet égout, une tête de clown qui propose au garçon de lui restituer son bateau. Le petit se laisse prendre et disparait, mangé par le clown. Nous voilà dans l’ambiance ! Le film va alors se dérouler comme une lutte du Bien contre le Mal. Le Bien est un groupe de quatre jeunes adolescents, qui ont fondé un petit club, ‘Les tarés’, dont le grand frère du petit garçon disparu est le chef. S’y ajouteront un jeune noir et une adolescente, victime d’un père incestueux. Le Mal est en fait double, à la fois réel avec un gang de trois « grands » qui terrorisent les faibles, et irréel avec le clown Pennywise et ses acolytes qui vivent dans les égouts. Tout à tour chacun des membres du club des tarés va être victime de cette double force du Mal avec passages à tabac ou grosses frayeurs devant les créatures fantastiques. Mais les jeunes adolescents ne se découragent pas et, pour venir à bout de leurs ennemis, comprennent qu’il leur faut s’unir et surtout rester solidaires, deux valeurs prônées par la morale américaine. Contre le gang bien vivant qui sévit en ville, ils vont remporter une bataille rangée à coups de pierres. Pour les êtres d’outre-tombe, la bataille sera rude mais ils triompheront quand ils auront dit au clown : « désormais la peur a changé de camp et c’est toi qui trembles ». Le père incestueux s’avérera être lui aussi une force du Mal et un complice du clown : en effet une telle turpitude ne pouvait pas être réelle ! Les films d’horreur ne sont pas mes préférés mais celui-ci en vaut la peine.  

Jean Wilkowski