Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Knock knock

(Etats Unis, 2015, 1h35)

Réalisation : Roth Eli - Scénario : Eli Roth - Image : Antonio Quercia - Montage : Diego Macho - Musique : Manuel Riviero - Production : Miguel Asensio Llamas et Cassian Elwes
Interprétation : Keanu Reeves (Evan), Lorenza Izzo (Genesis), Ana de Armas (Bel)
Auteur :

Eli Roth est le scénariste, producteur et réalisateur des films d’horreur Cabin fever (2002) et Hostel (2005). Il est aussi acteur avec Tarentino dans Inglorious basterds. Il réalise The green inferno en 2014 qui a été présenté, comme Knock knock au festival du film américain de Deauville en 2015.

Résumé :

Evan, un architecte comblé dans son travail et dans sa famille -- dont la femme et les deux enfants sont partis pour le week-end -- ouvre sa porte un soir d’orage à deux très jolies femmes qui se disent en perdition… et un piège se referme sur lui, jusqu’à l’horreur.

Analyse :



Le scénario rappelle celui d’Orange mécanique mais ici les tortionnaires sont deux jeunes beautés qui vont se servir de leurs charmes pour faire tomber Evan en lui faisant croire qu’elles sont mineures. Elles ne tardent pas à déployer leur cruauté et leur haine de la culture et de l’art en détruisant systématiquement toutes les œuvres d’art de la maison – la femme d’Evan est sculptrice- et en jouant avec Evan comme le chat avec la souris. Ces « beautés du diable » de la nouvelle génération utilisent aussi savamment les réseaux sociaux pour torturer psychologiquement leur victime. Eli Roth insiste sur le fait que les adolescents d’aujourd’hui sont conscients très vite qu’on peut ruiner la vie de quelqu’un avec une simple photo sur Facebook. Cette faculté est totalement étrangère à un homme de 40 ans comme Evan. Le grand mérite du réalisateur est de ne pas tomber dans le film d’horreur et d’éviter les effets spéciaux propres à ce genre. Il maitrise toujours sa caméra et on voit monter l’angoisse et surtout l’incompréhension d’Evan devant les agissements de ses deux tortionnaires qui restent toujours aussi belles et dont le seul motif apparent est de faire le mal pour le mal. Là aussi on rejoint le film de Kubrick dans l’opposition entre notre rationalité et les pulsions sauvages des agresseurs. Les acteurs sont absolument convaincants aussi bien une star reconnue comme Keanu Reeves que les deux jeunes filles dont c’est le premier rôle.

Jean Wilkowski