Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Minuscule, la vallée des fourmis perdues

(France, 2014, 89 minutes)

Réalisation : Thomas Szabo et Hélène Giraud. film d’animation - Direction artistique : Hélène Giraud - Compositeur : Hervé Lavandier - Production : Futurikon
Interprétation :
Auteur :

Les deux réalisateurs ont toujours travaillé dans l’animation. Thomas Szabo a été scénariste et/ou réalisateur pour des séries télévisées, Les Zinzins de l’espace, Minuscule et Oggy et les cafards. Hélène Giraud a aussi participé à la création graphique du Cinquième élément de Luc Besson.

Résumé :

Une colonne de fourmis noires découvre une boite à sucre, trésor extraordinaire pour elles. Avec l’aide d’une coccinelle, elles la transportent jusqu’à la fourmilière. Les fourmis rouges, leurs ennemies, donnent l’assaut pour s’emparer du trésor.

Analyse :



Les personnages, fourmis, coccinelles et autres insectes, sont filmés dans le décor du parc du Mercantour, ce qui donne au film un air de long métrage normal bien loin des sirupeux dessins animés hollywoodiens. De plus, le film est entièrement muet à part quelques bruitages d’insectes et la musique originale qui accompagne l’action et qui recrée l’ambiance de la nature en été. Bien sûr, l’anthropomorphisme n’est pas loin (ce n’est pas un documentaire animalier!) et il y a des bons et des méchants pour qui nous vibrons mais, heureusement les insectes restent des insectes et non des humains déguisés. Tout est à la taille des petits protagonistes : un mur de pierres sèches devient une falaise, un lézard ressemble à un dinosaure, un brochet à un requin et nous vivons avec les personnages des aventures hilarantes, pleines de bruit et de fureur et même d’un sentimentalisme fleur bleue. Une traversée de route se change en une vraie aventure surtout quand surgit une vieille 2CV qu’il faut éviter. Les dernières scènes de l’attaque de la fourmilière par les fourmis rouges sont grandioses, digne des meilleurs films de Cecil B de Mille ou du Spartacus de Kubrick, on y voit des cure-dents servir lances, des lance-pierres de catapultes et des coton- tiges de projectiles Vous avez compris, les grands et les petits passent un très bon moment en compagnie de ces bestioles bien sympathiques et si semblables à nous.

Jean Wilkowski