Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Miss Peregrine et les Enfants particuliers

(Etats-Unis, Belgique, Royaume-Uni, 2016, 2h07)

Réalisation : Tim Burton – Scénario : Jane Goldman, d’après l’œuvre de Ransom Riggs – Directeur de la photographie : Bruno Delbonnel – Montage : Chris Lebenzon – Musique : Michael Higham et Matthew Margeson – Distributeur France : Twentieth Century Fox France
Interprétation : Eva Green (Miss Peregrine) – Asa Butterfield (Jacob) – Samuel L. Jackson (Barron) – Judith Dench (Miss Avocet) – Terence Stamp (Abe)
Auteur :

Tim Burton est un réalisateur, scénariste et producteur américain de 58 ans. Il est surtout connu pour être le cinéaste du fantastique. Il a notamment signé la mise en scène de Batman, Edward aux mains d’argent, Big Fish, ou Alice au pays des merveilles qui a été sa plus grande réussite commerciale, ou Dark Shadows. Il a été également producteur et scénariste de nombreux autres films.

 

Résumé :

Jacob a été bercé par des histoires extraordinaires que lui racontait son grand-père. À la mort non naturelle de ce dernier, il découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux. Poussé par sa curiosité, sa famille et sa psychiatre il est amené à découvrir ce monde qui est un lieu magique sur une île au large du Pays de Galles : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Il apprend à connaître les résidents de ce manoir et leurs étranges pouvoirs mais aussi leurs puissants ennemis. Jacob va finir par découvrir que lui aussi est un être particulier et que sa particularité peut être extrêmement utile à ses nouveaux amis. 

Analyse :



Tim Burton renoue avec son cinéma en nous présentant un film fantastique, plein de magie. Il a réussi ce qui était considéré comme impossible : adapter un roman de Ransom Riggs, publié en 2011, classique de la littérature jeunesse réputé inadaptable, et en faire un film certes pour enfants mais tout autant pour leurs parents.

Ce livre donne au réalisateur l’occasion de retrouver tous les thèmes et les caractéristiques de ses films : les mondes parallèles, les monstres, le temps qui ne suit pas sa trajectoire, le regard magique de l’enfance, la pointe d’ironie et d’humour noir. La particularité de Miss Peregrine, gouvernante très sexy, incarnée par la magnifique Eva Green, est qu’elle peut faire voyager ses pensionnaires dans le temps. Elle ne se sépare jamais d’une grosse montre qui lui permet d’être très à cheval sur la précision horaire. Lorsque Jacob rencontre ce monde magique et ses pensionnaires si particuliers, ils sont avant 1943, date à laquelle des bombardiers allemands ont détruit leur maison.

Ces enfants sont menacés par des monstres qui se nourrissent en gobant des yeux d’humains et en particulier des yeux d’enfants. Un combat sans merci va se livrer entre eux, sortes de monstres gentils et ces créatures monstrueuses et malfaisantes qui sont les monstres méchants.

Ce film où l’on passe constamment du rêve à la réalité, où l’on franchit le mur du temps, où le trésor caché est le passé, est réalisé avec la maestria, l’inventivité, la sensibilité et la poésie que l’on connaît de ce réalisateur. La magie fonctionne pleinement et on apprécie que les effets spéciaux ne soient pas trop invasifs. Retrouvez votre âme d’enfant et allez voir ce film qui vous charmera.

Marie-Jeanne Campana