Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Quand on a 17 ans (Being 17)

(France – 2015 – 1h56)

Réalisation : André Téchiné – Scénario : André Téchiné, Cécile Sciamma – Musique : Alexis Rault – Photographie : Julien Hirsch – Montage : Albertine Lastera – Production : Fidélité films – Distribution France : Wild Bunch Distribution
Interprétation : Sandrine Kiberlain (la mère de Damien) – Corentin Fila (Tom) – Kacey Mottet Klein (Damien) – Jean Fornerod (le père de Damien)
Auteur :

André Téchiné est né en 1943 dans le Tarn et Garonne. D’abord critique aux Cahiers du cinéma il passe à l’écriture de scénarios et à la réalisation. Sa filmographie est abondante (plus de 25 films en 50 ans). En 1995 le film Les roseaux sauvages lui vaudra de nombreux prix. Il aborde souvent des sujets liés aux moeurs et à l’évolution de la société contemporaine.

 

Résumé :

Damien, 17 ans, fils de militaire, vit avec sa mère médecin, pendant que son père est en mission. Au lycée, il est malmené par un garçon, Tom. La violence dont Damien et Tom font preuve l'un envers l'autre va évoluer quand la mère de Damien décide de recueillir Tom sous leur toit.

Analyse :



Scénario très intelligent qui mêle la problématique principale (comment deux adolescents découvrent et acceptent leur homosexualité) à des événements et épisodes qui donnent chair aux personnages principaux et à ceux qui les entourent. Ainsi Tom, enfant adopté, qui est renvoyé au problème de ses origines et du fait qu’il est là, dans cette ferme montagnarde, lui, métis, lorsque sa mère se découvre enceinte : serait-il là si les grossesses antérieures de sa mère n’avaient pas toutes tourné court ? Ainsi Damien, visiblement plus porté sur la poésie, les mathématiques et la cuisine que sur les performances physiques mais dont le père, militaire, mobilisé dans des opérations dangereuses, est une incitation à s’entraîner au combat avec un voisin ancien militaire. Ainsi cette mère de Damien, médecin attentif à ses patients, pleine de tendresse pour ce fils avec qui elle passe de nombreux moments, lors des absences de son mari (excellente Sandrine Kiberlain dont le naturel est stupéfiant). Ainsi ces quelques séquences de la vie scolaire, tout à fait réalistes (cours de français, d’histoire, d’éducation physique, entretien avec le proviseur pour raisonner les deux adolescents qui ne cessent de s’affronter…). Les personnages ont donc de l’épaisseur et l’approche que font l’un de l’autre Tom et Damien s’inscrit dans une vie « normale ».

On a pourtant l’impression parfois que c’est trop bien agencé, comme si le scénario était trop « construit » : le contraste entre le garçon de la montagne, à la vie rude, et celui de la ville, à la vie beaucoup plus protégée - l’opposition si forte entre ces deux adolescents dont on devine depuis le début qu’ils vont se rapprocher - la générosité de la mère de Damien qui ne craint pas d’accueillir chez elle ce jeune homme dont elle découvre la dureté des conditions d’existence en allant justement soigner sa mère. C’est à la fois très bien conçu et … trop arrangé. Reste que le cheminement des deux jeunes gens vers la découverte et l’acceptation de leur homosexualité est présenté avec intelligence et sensibilité. Et la montagne pyrénéenne offre un décor somptueux à certaines scènes.  

Maguy Chailley