Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Spotlight

(Etats-Unis - 2016 - 128 mn)

Réalisation : McCarthy Tom - Scénariste : Tom McCarthy - Scénariste Josh Singer – Photographie : Masanobu Takayanagi - Chef-décorateur : Stephen H. Carter -Musique Howard Shore - Production : Anonymous Content et Rocklin/Faust Distribution : Warner Bros France
Interprétation : Mark Ruffalo (Mike Rezendes), Michael Keaton (Walter Robinson), Rachel McAdams (Sacha Pfeiffer), Liev Schreiber (Marty Baron), John Slattery (Ben Bradlee Jr.), Brian d'Arcy James (Matt Carroll), Stanley Tucci (Me Mitchell Garabedian), Jamey Sheridan (Jim Sullivan), Billy Crudup (Eric MacLeish)
Auteur :

Tom McCarthy est réalisateur et scénariste. Il mène aussi une carrière d'acteur. Il a débuté derrière la caméra avec Le chef de gare en 2003, The Visitor en 2007. Il est aussi dans le trio qui a coécrit le film d'animation Là-haut en 2009. Plus récemment, il a écrit et réalisé Les Winners et The Cobbler. Spotlight vient d'obtenir l'Oscar du meilleur film.

Résumé :

Ce film nous conduit dans l'univers du journalisme d'investigation et se situe dans la lignée de Les hommes du président (1976) qui portait sur le scandale du Watergate. Il évoque avec brio l'état d'esprit conduisant des hommes et femmes à se dépasser dans une enquête, malgré la censure sociale et politique, malgré le poids du pouvoir, pour parvenir à révéler au grand public un crime. Ici, c'est celui de la pédophilie exercée par des prêtres, du silence de l'Eglise et de la protection dont elle entoure ces hommes défaillants.

Analyse :



Spotlight nous conduit à Boston. Grande ville, riche, du Nord-Est des Etats-Unis dans l'Etat du Massachusetts. Un nouveau rédacteur en chef est nommé au grand journal de la ville, le Boston Globe où sévit l'équipe de Spotlight.

Ce petit groupe de journalistes d'investigation vit au rythme de longues enquêtes. Nous sommes en 2001. Des lanceurs d'alerte, dont un avocat et des victimes qui se sont constituées en association, ont averti le journal de cas de pédophilie mettant en accusation des prêtres. Spotlight se saisit du dossier. Les journalistes vont utiliser toutes les ficelles du métier pour rassembler les morceaux épars d'un puzzle en investiguant dans tous les milieux de la bonne société de Boston. Le film montre particulièrement bien ce travail de fourmi. Une pesanteur transpire aussi des images et des dialogues, celle de la peur de la vérité, celle d'un milieu social et culturel qui érige des barrières afin de ne pas dévoiler au grand jour l'inavouable. Mais tout finit par sortir et les rotatives du Boston Globe se mettent en marche pour publier les résultats de l'enquête et révéler au monde un nombre impressionnant de prêtres pédophiles, protégés par l'Eglise, mutés lorsqu'un scandale éclate. Ce film relate des faits réels. A la suite de la parution des articles par Spotlight, l'Eglise a semble-t-il réagi. Mais aujourd'hui, quatorze ans plus tard, d'autres scandales de ce type retentissent dans d'autres pays. Tout n'est pas réglé en son sein. Les journalistes, à l'image de ceux de Spotlight, ont encore beaucoup à faire afin que des révélations de maltraitance puissent permettre à l'Eglise de se réformer. Une des questions soulevées est : comment discerner si les hommes qui veulent devenir prêtres seront à même de mener leur ministère dans le respect de leur prochain ? Il est question de la sécurité des plus petits, des plus jeunes, sans défense, ceux à qui le Royaume des cieux appartient, qui doivent être protégés par leurs aînés notamment lorsqu'ils portent un habit sacerdotal.

Jean-Paul Roussennac