Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

UGLY

(Inde – 2014 – 2h06)

Primé au festival du film asiatique de Deauville 2014

Réalisation : Anurag Kashyap - scénariste : Anurag Kashyap - Directeur artistique : Mayur Shama - Compositeur : Brian McOmber - Directeur photographie : Nikos Andritsakis - Production : DAR Motion Pictures
Interprétation : Ronit Ruy (Shamik), Tejaswini Kolhapure (Shalini), Rahul Bhat (Rahul).
Auteur :

Anurag Kashyap est né en 1972 en Inde. Jusqu’en 2012, il a réalisé 7 films d’animation ou de Bollywood. En 2012 ; il tourne Gangs of Wasseypur qui a été présenté au festival de Cannes en 2013. Ugly est sont neuvième film.

Résumé :

Rahul et Shalini, les parents de Kali, 10 ans, sont divorcés. La fillette vit désormais avec sa mère et son beau-père, Shoumik, responsable d’une brigade de la police de Bombay. Un samedi, alors que Kali passe la journée avec son père Rahul, elle disparaît. Nous allons suivre l’enquête compliquée par l’implication de proches de la famille qui vont chercher à tirer profit de cet enlèvement.

Analyse :



Un enlèvement, des policiers consciencieux, bien aidés par les techniques modernes d’investigation, de nombreuses fausses pistes venant de la cupidité des personnages liés au drame, une musique de style européen souvent très forte, une prise de vue énergique et convaincante… on se croit dans un thriller classique de pur style hollywoodien. Mais non, nous sommes à Mumbaï (ex Bombay), pas à Chicago, et cela change tout ! Le réalisateur porte un regard sans concession sur son pays, toutes ses compromissions et où la brutalité, y compris policière, est manifestement un mode de vie banal. Par exemple cette séquence interminable, aussi crispante que burlesque, où le père de la fillette, Rahul, venu signaler l'enlèvement de sa fille, doit supporter les digressions ironiques de flics sadiques et tout-puissants. La scène suivante, toujours au commissariat, voit le passage à tabac brutal du père par le chef de la police, Shoumik, anciens condisciples de l’Université et respectivement ex et actuel mari de la mère de la fillette disparue! La vie grouillante de la mégapole indienne est aussi très présente avec ses misères et ses trafics en tous genres. La condition féminine détestable en Inde est dénoncée avec force : Shalini est sous la domination de son mari et son amie chanteuse traitée comme une prostituée. Seule une policière tire tout juste son épingle du jeu. L’intensité du propos nous fait oublier les quelques invraisemblances du scénario et nous restons accrochés à l’action et à cette plongée dans le monde sans pitié et ultra violent d’une grande ville indienne. N’oublions pas que le film s’appelle Ugly (laid en anglais) et qu’il veut montrer la laideur morale, la corruption et le vice qui gangrènent la vie à Mumbaï, ainsi que l’écrit Anurag Kashyap.

Jean Wilkowski