Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Where to Invade Next (*Où la prochaine invasion ?)

(Etats-Unis – 2015 - 2H) - Film documentaire

Réalisation : Michael Moore - Scénario: Michael Moore - Image : Rick Rowly et James Roy - Montage : Pablo Proenza - Production : Tia Lessin, Carl Deal et Michael Moore - Distribution France : Chrysalis films
Interprétation :
Auteur :

Né en 1956 à Flint (Michigan), Michael est un écrivain et réalisateur américain de documentaires engagés. Ses principaux autres films sont : Roger et moi (1989), Canadian Bacon (1995), The big one (1997), Bowling for Colombine (2002, Oscar du meilleur documentaire), Farenheit 9/11 (2004, Palme d’or à Cannes), Sicko (2007), Capitalisme, a love story (2009).

Résumé :

Ayant constaté que les Etats-Unis n’ont plus remporté de guerre depuis 1945, malgré l’intervention dans de nombreux conflits armés, le documentariste américain décide non sans humour « d’envahir » l’Europe, à la recherche de solutions pacifiques pour son pays.

Analyse :



Avec son implication personnelle habituelle, son sens politique, son art de l’interview et sa culture cinématographique, Michael Moore quitte donc les Etats-Unis, son sujet habituel d’enquêtes, pour quelques pays d’Europe, nous livrant un documentaire intelligent, alerte et ouvert aux problèmes de l’Humanité. Pays après pays, il recueille les meilleures idées en application, même marginalement, car, dit-il, « je cueille des fleurs, non pas des mauvaises herbes ! ». Cela nous vaut quelques scènes hautement comiques, par exemple en Italie quand un jeune couple de salariés raconte ses vacances et n’arrive pas vraiment à croire que la loi américaine ne prévoit pas de congés payés. Ou quand des cadres et des patrons assurent que le bonheur de leurs employés favorise la production. La surprise (fabriquée) de l’interviewer donne une idée de celle du public américain… à la grande joie du spectateur!  En France, Michael Moore enquête sur la gastronomie non pas auprès des grands chefs mais simplement dans une cantine scolaire de Normandie où on apprend à manger « équilibré ».  Sujet plus grave, l’important travail de retour sur le passé effectué en Allemagne à propos des Nazis doit être selon Moore imité aux Etats-Unis où le génocide des indiens et l’esclavage des noirs sont encore largement minimisés. Les méthodes d’éducation en Finlande qui incitent l’individu à se respecter et à être responsable, la réinsertion des prisonniers en Norvège, l’université gratuite en Slovénie, la dépénalisation de la drogue au Portugal et l’abolition de la peine de mort, sont également objets d’admiration pour le réalisateur qui rend un bel hommage aux femmes, aux Islandaises en particulier et, hors Europe, aux Tunisiennes.

Françoise Wilkowski-Dehove