logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du groupe du groupe de Mulhouse.

Autres articles sur ce film

  • CINE QUA NON 16 mars 2016 (M. Chailley, D. Sarda, C. Bonnet et H. Lassale)
  • The Revenant (J. Wilkowski)
  • Les fiches de film du groupe Mulhouse

    The Revenant

    D'habitude l'on aime le cinéma de Alejandro González Iñárritu, et on aurait voulu aimer ce western avec Leonardo DiCaprio pour lequel ce dernier a enfin eu l'oscar de ses rêves. Il est si rare qu'un film fasse une telle unanimité au sein de notre groupe Pro-Fil de Mulhouse contre lui.

    En effet, si l'on dépasse les morceaux de bravoure et les merveilleuses images d'une nature sublime dans son innocence cruelle, les clichés s'enchaînent sans faillir. De la longue agonie, aux souvenirs des massacres indiens, de l'impossible chute d'eau à la pèche miraculeuse, sans oublier l'indien vaincu pourtant secourable et finalement pendu par ces trappeurs plus sauvages que les ours, c'est finalement un Leonardo en pleine forme qui surgit tel un nouveau né du ventre de son cheval où il a passé une nuit bien au chaud.

    Loin de la folie éperdue d'un True Gritt, ou de la vengeance élevée au rang de devoir moral par Clint Eastwood dans L'homme des Hautes Plaines, The Revenant n'est rien de plus qu'un (certes très bon) numéro d'acteur mais on espère retrouver le Iñárritu qui posait des questions sur le sens de l'existence dans 21 grammes, dans Babel ou encore dans l'extraordinaire Biutiful.

    Roland Kauffmann

    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
    04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact