logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du groupe du groupe de Toulouse.

Autres articles sur ce film

  • Edito (J. Vercueil)
  • Les fiches de film du groupe Toulouse

    Juste la fin du monde

     Ce 6ème film déjà, de Xavier Dolan, 28 ans, a fait l'objet de critiques de presse diamétralement opposées, qui furent évoquées. Des divergences bien marquées, aussi, dans notre groupe  dont les notes s'étalent de 0 et 5 à 16 et 17. Avec moyenne à 13,5/20.
    En demandant un mot associé à la note, nous avons entendu : implicite, réussi, huis-clos, soûlant, déroutant, pathologique, irrationnel, non-dits, éprouvant, difficile, sous-entendus, émouvant, profond, prenant, outrancier, bouleversant, artificiel, déstabilisant. Cela traduit-il la grande diversité des 21 personnalités présentes ?, la richesse du groupe ? la liberté de pensée ?
    Le huis-clos auquel nous assistons se déroule sur les 3 heures que va passer Louis, 34 ans, dans sa famille. Il l'a quittée 12 ans auparavant et revient les voir en les prévenant sans grand préavis. Pourquoi est-il parti ? Quel ressort le pousse à revenir ? Nous avons passé du temps sur ces énigmes sans résultat probant. Nos animatrices nous ont appris que le film ne reprenait pas les monologues de début et de fin de la pièce d'origine, qui devaient aborder ces questions.
    Quels thème sont suggérés ? Le dialogue impossible ; la capacité de destruction de ses membres par une famille déstructurée ; les névroses familiales et les violences qu'elles engendrent ; le refus d'entendre ce que l'on pressent ; le tabou de la mort. Et pour n'en souligner que deux autres : D'abord, l'humiliation. Celle du fils aîné qui, en l'absence du père mort et oublié, devrait se voir reconnu l'image du chef de famille. Ensuite, la fuite du temps illustrée par le coucou qui quitte sa pendule, volette dans la pièce en se cognant et finit agonisant sur le plancher.


    Sur l’œ;uvre en général, les uns ont souligné la qualité du jeu des acteurs et la maîtrise de Dolan à les diriger, la musique, le caractère subtil du film et sa profondeur psychologique. Et les autres, la violence surfaite et artificielle des échanges verbaux, l'irrationalité de la situation et l'abus des gros plans.

    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
    04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact