logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"


FID 2014 au jour le jour

India Song

de Marguerite Duras
France, 1975, 120'
Delphine Seyrig : Anne-Marie Stretter Michael Lonsdale : le vice-consul de Lahore
Claude Mann : Michael Richardson
Mathieu Carrière : l'attaché d'ambassade autrichien

Un cri sans retenue
A l'ambassade de France à Calcutta, au cours d'une réception, le vice-consul de Lahore hurle son amour pour l'ambassadrice, Anne-Marie Stretter.
Incontestablement le plus réussi des films de Marguerite Duras, India Song reprend une histoire qui a beaucoup frappé la réalisatrice alors qu'elle était en pension à Calcutta et dont elle a ébauché le sujet dans La femme du Gange (1974). Elle continuera à en parler dans Son nom est Venise dans Calcutta désert (1976). La musique d'India Song (du compositeur Carlos d'Alessio) se retrouve aussi dans ces deux autres films.
Marguerite Duras à obtenu de filmer dans ce qu'il restait du Palais Rotschild et ses jardins à Bologne après son abandon par les Allemands à la Libération, et le refus d'y retourner de la famille propriétaire. Elle en a probablement tiré une grande quantité de pellicule, réutilisée dans ces trois films. Le texte en voix off, comme des bribes de conversations au cours d'une soirée, commente les amours d'Anne-Marie et le désespoir du vice-consul. L'utilisation de grands miroirs donne à l'image un côté onirique en faisant surgir, à la fois, les mêmes personnages de côtés différents. Ces miroirs répondent à l'horreur de Duras pour la coupure, la séparation. Le cri aussi est une constante dans l'oeuvre poétique de la réalisatrice. Michael Lonsdale lui donne une réalité sans retenue.
Nicole Vercueil

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr