logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"


Décalogue Deux

Tu ne commettras pas de parjure.

Un extrait du serment d'Hippocrate : … Je ferai tout pour soulager les souffrances… Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences…

Dans une cour d'immeubles un jardinier tramasse les feuilles mortes, et parmi elles un lièvre tombé d'un étage élevé. Une seule personne, d'après lui, peut avoir possédé un tel animal : le médecin dont la serre, installée sur le balcon, recèle des plantes exotiques. Ce n'est pas lui, mais la caméra pénètre dans  son appartement et découvre combien cet homme est attaché à maintenir la vie : cactus, poissons, oiseau en cage.

Cet homme solitaire distille par bribes sa dramatique histoire à son aide ménagère à l'heure du thé : en un seul jour de bombardement, il a perdu toute sa famille. A l'hôpital, il soigne un cancéreux qui semble à la dernière extrémité. L'épouse du malade, Dorota, habite le même immeuble que le docteur. Elle n'a, jusque là, jamais pu avoir d'enfant et se trouve maintenant enceinte d'un autre homme. Son plus fort désir serait de garder le bébé. Mais, si son mari doit survivre et rentrer à la maison, elle avortera.

Deux personnages se font face. Le vieux docteur bougon, protecteur de vie, sait, d'après les analyses, qu'une rémission se prépare. La jeune femme, symbole de mort - « Je vous connais, lui dit le médecin, c'est vous qui avez écrasé mon chien. » - réclame une certitude, une mort épargnant l'autre.
Il n'y a aucun jugement dans ce scénario, aucun parti pris. Dorota quitte son amant qui la sait enceinte et se prépare au sacrifice car le temps presse pour rester dans la légalité de l'avortement. Le chef de clinique l'écoute avec beaucoup d'attention, jusqu'à la recevoir dans son propre appartement plutôt qu'à l'hôpital. Son incertitude : maintenir la vie du fœtus ou respecter le serment d'Hippocrate en ne 'forçant pas la conscience' de Dorota par un mensonge.

Le portrait de la Pologne des années 1980 est affligeant : des immenbles récents déjà vétustes et gelés, un hôpital misérable, mais les relations humaines dans ce décor navrant sont préservées. Le jardinier cherche le propriétaire d'un lièvre tombé du ciel, la ménagère compatissante se penche sur les blessures du médecin, un voisin de lit d'hôpital, sur le point de mourir, fait le messager entre Dorota et son époux comateux. Un vieil homme et une jeune femme tentent de trouver une voie dans une situation désolante. L'espérance se révèle au bout du chemin.

Nicole Vercueil

Fiche technique

Image : Edward Kosinski
avec : Krystyna Janda (Dorota), Aleksander Bardini (le médecin), Olgierd Lukaszewicz (Andrzej)

Retour à l'article principal
Tous les articles pour ce thème

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr