logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"


Décalogue Dix

Tu ne convoiteras rien qui soit à ton prochain

Dernier film du Décalogue, ses premières images se devaient d'être décapantes. Le jeune chanteur d'un groupe punk, Artur, dans l'ambiance survoltée d'une discothèque, hurle un 'négadécalogue' en prenant en positif les sept phrases négatives : « Tue, tue, tue, sois adultère et convoite la chair... » et à contre-pied les trois articles positifs. Pendant ce temps, Jerzy tente d'écarter les fans pour se diriger vers lui : il vient annoncer le décès de leur père commun. C'est l'occasion pour les deux frères de se retrouver après de longues années de séparation et de découvrir, en visitant son appartement, le secret du défunt : il avait collectionné, au cours de son existence, des timbres-poste d'une immense valeur et laissé sa famille dans la pénurie pour satisfaire sa passion.

Une telle fortune pourrait bouleverser la vie des deux frères. Mais, au fur et à mesure de leur découverte des planches et des carnets, ce n'est plus la perspective de la richesse qui les anime mais cette passion du collectionneur que, par les commentaires qu'il a laissés, leur père leur a transmise.

Jerzy et Artur se mettent à adopter ce comportement sécuritaire qui les avait tellement surpris chez le vieil homme : barricader l'appartement, acheter un Doberman. Artur vient même s'y installer pour plus de précaution. Son frère aîné néglige sa famille.

Il manque un timbre à une de leurs séries, ils le veulent à tout prix : un rein de Jerzy destiné à une greffe sur la fille du vendeur sera la monnaie d'échange. Cette avidité extravagante trouvera son aboutissement après le vol de leur bien. La double suspicion puis dénonciation d'un frère par l'autre, sera vite relayée par la honte et l'aveu d'y avoir pensé.

Il est intéressant de suivre la complicité et l'affection progressive qui s'installent entre les deux frères autour de leur enthousiasme commun, puis de constater que leur déception fait voler en éclat ces liens à peine reformés. La convoitise dévastatrice, qui s'exerçait d'abord sur le timbre de leur vendeur, s'est retournée pour les dresser l'un contre l'autre à l'idée qu'un seul d'entre eux pourrait s'adjuger le trésor.

Mais Kieslowski ne peut pas terminer son œuvre sur un tel constat. Un éclat de rire scellera l'amour fraternel, rappelant la complicité de l'éclat de rire final dans le Trésor de la Sierra Madre de John Huston.

Nicole Vercueil

Fiche technique

Image : Jacek Blawut
avec : Jerzy Stuhr (Jerzy), Zbigniew Zamachowski (Artur)

Retour vers la page d'accueil de cette série d'articles
Tous les articles pour ce thème

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr