logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"



Retour à l'article principal

Décalogue Un

Un seul dieu tu adoreras


Krzysztof élève seul son fils, Pawel, intelligent et curieux, et tous deux partagent les joies de l’informatique et de la domotique. Agé de onze ans, l’enfant s’interroge aussi sur la mort et la foi, un début de questionnement métaphysique face auquel il reçoit de son entourage des réponses contradictoires. Son père, professeur de sciences, est athée et lui explique juste que la mort survient lorsque les organes cessent de fonctionner, tandis que sa tante, Irena, l’incite à croire en Dieu, ce qui rend dit-elle, la vie plus facile. Ayant découvert son prochain cadeau de Noël, des patins à glace, Pawel demande l’autorisation de les essayer. Avant d'aller patiner sur le lac gelé, Krzysztof calcule avec Pawel la résistance de la glace. Un soir, l'enfant ne rentre pas à la maison. Inquiet, son père part à sa recherche. Le pire est survenu : la glace n'a pas résisté sous le poids de Pawel. Désespéré, Krzysztof se rend à l’église et maudit ce Dieu, auquel il ne croyait pas et qui a, peut-être, puni son orgueil.

Dans ce premier opus du Décalogue, Kieslowski se montre très proche de l’écrivain russe Fiodor Dostoïevsky et oppose de façon démonstrative le rationalisme du professeur, qui croit avant tout à la science et au calcul, à la foi simple de sa sœur. L’enfant est confronté à deux certitudes qui vont être l’une comme l’autre mises à mal par l’accident. Chez son père, au-delà du désespoir, la mort de son fils provoque, paradoxalement, la colère contre un dieu auquel il ne croyait pourtant pas. Le réalisateur pointe le tragique de la condition humaine et ses limites ainsi que les rapports tumultueux entre l’humain et le divin. Au-delà du domaine religieux, on peut déceler aussi une réflexion sur l’impasse de toute croyance unique. Le décalogue s’inscrit dans une période cruciale de l’Histoire de la Pologne et constitue une oeuvre de résistance au régime communiste, comme le confirme furtivement la figure du Pape Jean Paul II.

 

Françoise Wilkowski-Dehove

Fiche technique

Image : Wieslaw Zoort
avec : Henry Baranowski (Krzysztof), Wojciech Klata (Pawel), Maja Komorowska (Irena). 0h53.

Retour vers l'article principal
Tous les articles pour ce thème

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr