logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Fiche technique :

Réalisation et scénario : Cagla Zencirci et Guillaume Giovanetti - Montage:  Véronique Lange – Photo : Eric Devin – Son : Tim Stephan, Stephan Konken  - Distribution France : Pyramide Distribution

Avec :

Damla Sonmez (Sibel), Emin Gürsoy (Emin), Erkan Kolçak Köstendil ((Ali), Elit Ipscan (Fatma), Meral çetinkaya (Narin)

Sibel

France, Allemagne, Luxembourg, Turquie, 2018, 95min.

Prix du Jury oecuménique Locarno 2018

Prix du public et Prix de la critique Cinémed Montpellier 2018

Réalisation : Guillaume Giovanetti, Çagla Zencirci

Biographie :

Cagla Zencirci et Guillaume Giovanetti ont déjà réalisé deux longs métrages : Noor (2012) et Ningen (2013), mélange de documentaire et de fiction. L’idée du film Sibel est venue d’un voyage  dans un village du nord-est de la Turquie, où se pratique le langage sifflé. Eux-mêmes, passionnés par cette pratique, se souviennent de la rencontre avec une jeune femme muette, qui leur a peu à peu donné l’idée du personnage mystérieux et imprévisible de Sibel.

Résumé :

Sibel, 25 ans, muette suite à un traumatisme affectif, communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les habitants du village, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. Jusqu’au moment où elle rencontre un fugitif qui se cache dans la forêt. Au moins, celui-là aura un autre regard sur elle.

Analyse :

Une jeune femme sort de la maison familiale, où habitent son père, très protecteur, et sa jeune sœur belle et attirante (et qui devrait bientôt se marier, selon les vœux du père). Sibel a un fusil en bandoulière et une tenue de chasseur. Tout autour, le paysage est magnifique, surtout la forêt dense et pleine d’un mystère sauvage. C’est son père qui lui a appris à chasser, et ses postures, son écoute des bruits, ses arrêts brusques indiquent qu’elle traque un animal. Est-ce le loup dont elle veut débarrasser le pays, comme dans une mission sacrée ? Elle rentre le soir chez elle, à une heure parfois tardive pour préparer le repas. De sa part, pas de langage articulé, mais une suite de sifflements modulés, différents en longueur et en intensité. Les réponses du père et de la sœur se font en turc, et cet usage a l’air naturel. Le point d’inflexion du récit est la rencontre brutale avec un homme blessé, armé d’un poignard. Mais douée d’une grande force, elle le neutralise et le pousse dans un trou, préparé pour le loup( ?).  Enfant sauvage et peu féminine, elle fascine les gens par son regard intense et impose le respect. Elle rend souvent visite à Narin, une vieille femme qui a perdu l’esprit. Mais elle est seule affectivement, trop marginale et trop libre. Seul l’amour de son père la protège, au grand dam de Fatma qui se sent rudoyée, ignorée, de plus poussée au mariage. La relation avec l’étranger va se développer : Sibel le soigne de sa blessure, le nourrit, et ainsi lui évite d’être pris par les policiers qui le recherchent, car c’est « un terroriste ». Ils avertissent le père, chef du village. L’attirance physique entre Ali et Sibel se mue en amour, cela va se savoir dans tous les environs. Sibel fait une découverte essentielle à propos du loup, qu’elle croit mort, car Ali lui révèle que les os découverts dans le sol sont ceux d’un être humain. Le secret du village est là : un homme amoureux de la vieille femme a été assassiné, sans doute pour une « dette d’honneur ». Sibel (finalement) aura en levant le voile sur le mensonge collectif et la fatalité des conventions, rempli sa mission. Un beau film, un conte antique, un regard sur une société en mutation.

Alain Le Goanvic

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 23 avril 2019 (J. Lods, F. Lods et M. Campana)
  • Emission Ciné qua non du 20 mars 2019 (S. Clergue, C. Bonnet, A. Lafont et D. Nové-Josserand)
  • Emission Champ Contrechamp du 26 mars 2019 (J. Lods, F. Lods, J. Zucker et J. Champeaux)
  • Films, artistes et convivialité (W. Verlaguet)
  • C'était le moment ou jamais ! (C. Bonnet)
  • Sibel (A. Casalis)
  • Sibel - (D. Nové-Josserand)
  • Sibel (M. Chailley)
  • Découvertes et rencontres. Locarno 2018 (W. Verlaguet)
  • Sibel (W. Verlaguet)
  • Prix du jury œcumenique Locarno 2018 (. Jury)