logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Fiche technique :
- Scénario : Thomas Szabo et Hélène Giraud - Musique : Mathieu Lamboley - Photographie : Dominique Fausset - Montage : Valérie Chappellet - Producteur : Philippe Delarue - Production : Futurikon - Distribution : Le Pacte

Minuscule 2 - les mandibules du bout du monde

France, 2019, 92min.

Réalisation : Thomas Szabo, Hélène Giraud

Biographie :

Hélène Giraud, née en 1970, réalisatrice et scénariste, s’est orientée vers l’animation et le jeu vidéo. Thomas Szabo, né en 1966, a commencé comme monteur, après des études d’arts appliqués. Tous deux ont collaboré pour le jeu vidéo culte Stupid invaders puis ont créé la série d’animation Minuscule : la vie privée des insectes (2004). La saison 2 de cette série voit le jour en 2010, avant le long métrage, La vallée des fourmis perdues en 2014.

Résumé :

Dans une famille de coccinelles, on prépare les provisions pour l’hiver. Malencontreusement l’une d’elles tombe dans un carton à destination de la Guadeloupe. Le papa coccinelle, à nouveau aidé de ses amis, la fourmi et l’araignée, reprennent du service, cette fois aux Antilles : nouveau monde, nouvelles rencontres, nouveaux dangers…

Analyse :

Créés dans une série télé à succès puis devenus héros d’un long métrage couronné par un César en 2015, les trois insectes, la coccinelle, la fourmi et l’araignée sont de retour dans ce Minuscule 2, les mandibules du bout du monde. Rendons grâce aux réalisateurs qui ont su créer une animation totalement française intégrant des images de synthèse (les insectes) à des prises de vues réelles (paysages, sous-bois, présence humaine...). Un cinéma sans paroles où deux ronds figurant deux yeux traduisent l’émotion, où une antenne tremblante diffuse le suspense. … Une bande son très réussie accompagne le mouvement des personnages avec la musique de Mathieu Lamboley, un jeune compositeur qui écrit et conduit la partition sur la quasi-totalité du film. Le scénario est d’une rare inventivité dans le registre de l’animation et un message de solidarité dans le monde animal, sur un ton consensuel et drôle, nourrit le film, avec une touchante romance à la clé. Les relances de l’intrigue sont constantes, les idées et morceaux de bravoure fusent, comme la scène du typhon ou l’opération visant à décourager la construction d’un complexe hôtelier avec la complicité de chenilles urticantes. Comme il n’y a pas de dialogues, le divertissement est total et universel et nous attendons Minuscule 3 avec impatience !

 

Jean Wilkowski

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ contrechamp du 26 février 2019 (J. Zucker, J. Champeaux, J. Wilkowski et M. Campana)