logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Fiche technique :

 - Scénario : Vanessa Portal et Rémi Bezançon d’après l’œuvre de David Foenkinos - Musique : Laurent Perez Del Mar - Photo : Antoine Monod - Montage Valérie Deseine - Production : Mandarin Production, Gaumont Production, France 2 Cinéma, Scope Pictures - Distribution France : Gaumont Distribution.

 

Avec :

Fabrice Luchini (Jean-Michel Rouche) ; Camille Cottin (Joséphine Pick) ; Alice Isaaz (Daphné Despero, l’éditrice)

 

Le mystère Henri Pick

France, 2019, 100min.

Réalisation : Rémi Bezançon

Biographie :

Rémi Bezançon est né à Paris en 1971. Après des études à l’École supérieure de réalisation audiovisuelle, il écrit et réalise trois courts-métrages. Il tourne son premier long-métrage en 2005, Ma Vie en l'air. Il est véritablement révélé au grand public en 2008 avec Le Premier jour du reste de ta vie qui reçoit 3 Césars. En 2011, le cinéaste adapte le roman d’Eliette Abécassis Un Heureux événement. En 2015, il réalise Nos Futurs.

Résumé :

Dans une étrange bibliothèque qui rassemble les manuscrits refusés par les éditeurs, au cœur de la Bretagne, une jeune éditrice y découvre un chef d’œuvre qu'elle décide aussitôt de publier. Le roman devient un best-seller. Son auteur, Henri Pick, est un pizzaïolo breton décédé deux ans plus tôt. Mais sa veuve n’a jamais vu son mari lire, ni écrire autre chose qu’une liste de courses. Persuadé qu'il s'agit d'une imposture, un célèbre critique littéraire décide de mener l'enquête, avec l'aide inattendue de la fille de l'énigmatique Henri Pick.

Analyse :

En adaptant le roman éponyme de David Foenkinos avec quelques libertés, Rémy Bezançon nous donne un film drôle, aux dialogues vifs et spirituels. Dans une mise en scène alerte et précise il mélange trois genres, la chronique de société, le polar avec un suspense maintenu tout au long du film, et la comédie. Il a eu la main particulièrement heureuse en choisissant Fabrice Luchini (qui d’autre que lui pouvait tenir le rôle ?), dont on connait le goût prononcé pour la littérature, pour interpréter un critique littéraire. Il est juste de ton, très maîtrisé, ne fait pas dans l’excès comme cela lui arrive, et éprouve un plaisir jubilatoire à jouer ce rôle. Plaisir qu’il nous communique aisément, surtout quand on aime cet acteur. Sûr de lui, il défend sa thèse avec une telle passion qu’il a été licencié de la chaîne qui l’employait, a perdu sa compagne, et commence une enquête qu’il mène comme un fin limier. Il forme de surcroît avec Camille Cottin (Joséphine Pick), un duo particulièrement réussi. Hostile au début devant cet inquisiteur envahissant et tenace, car elle veut défendre la mémoire de son père, elle se laisse progressivement gagner par le doute que lui communique si bien Jean-Michel Rouche, et finit par devenir une complice qui ne manque pas de charme et de facétie. 

Comme dans le roman, le monde littéraire est quelque peu égratigné, n’échappant pas aux faux-semblants d’un monde avide d’extraordinaire, quitte à jouer avec la vérité. De même qu’est posée la question de la création littéraire : faut-il avoir un certain niveau culturel pour écrire un livre ? La peinture nous offre des exemples, mais la littérature ? Avec ses dialogues percutants, ses situations cocasses pleines d’humour, ce film est un divertissement sans prétention, léger, plein de charme, drôle, intelligent, qui se laisse regarder avec un certain plaisir.

Marie-Jeanne Campana

Autres articles sur ce film