logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Fiche technique :

Réalisation et scénario : Waad al-Kateab et Edward Watts - Son : Nainita Desai - Photographie : Waad al-Kateab - Montage : Simon McMahon et Chloe Lambourne - Production : Channel 4, Frontline Films, ITN Productions - Distribution France : KMBO

 

Pour Sama (For Sama)

Etats-Unis d'Amérique, Royaume-Uni, 2019, 95min.

22 prix de festivals, dont l'Oeil d'Or (meilleur documentaire) à Cannes

Réalisation : Waad Al Kateab, Edward Watts

Biographie :

Waad al-Kateab est directrice de la photographie, journaliste, productrice et réalisatrice syrienne, actuellement en Grande-Bretagne. Pour Sama est son premier documentaire, qu’elle a réalisé avec le documentariste britannique Edward Watts.Ce réalisateur et scénariste est connu pour ses documentaires et ses films narratifs notamment sur le réseau de télévision britannique. Pour Sama a été récompensé de l’Œil d’or, meilleur documentaire Cannes 2019, et à Châlons-en-Champagne, Grand Prix du Jury War on Screen.

Résumé :

Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Elle décide de rester à Alep et filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Waad et son mari médecin, Hamza, sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour la liberté de leur pays.

Analyse :

C’est un documentaire bouleversant, une terrifiante plongée au cœur de la guerre civile syrienne, à Alep, sans aucune censure ; la guerre telle qu’elle est vécue par ceux qui la subissent avec son cortège de morts, de blessés, et les larmes des survivants. Dans ce journal intime, écrit pour sa fille, et journal de guerre, Waad al-Kateab a filmé la résistance des habitants d’Alep. Avec sa caméra, arme contre l’oubli, elle dénonce et montre l’insupportable. On pleure devant ces deux enfants couverts de poussière qui sanglotent devant le cadavre de leur cadet qu’ils ont apporté à l’hôpital, ou devant l’image insoutenable de cette mère qui supplie son fils mort de lui parler et qui décide de porter seule son cadavre enveloppé d’un linceul hors de l’hôpital. Comment contenir notre émotion devant ces scènes d’horreur inimaginables ? Waad al-Kateab filme en direct un crime contre l’humanité, les cadavres d’opposants, jetés dans la rivière par le régime du dictateur syrien, que l’on repêche, les faces et les corps tuméfiés, mutilés des torturés que l’on ramène à l’hôpital, morts ou mourants. C’est de la part de cette jeune femme journaliste-citoyenne, d’une lumineuse beauté, un acte militant, la nécessité de témoigner pour sa petite fille de ce qu’a été leur courageuse résistance dans cette ville assiégée, affamée, détruite. Elle explique à son bébé les hésitations qui étaient les leurs, se demandant si elle leur pardonnera d’être restés au risque de mourir dans une ville bombardée. Elle s’étonne sans polémiquer, de l’indifférence de la communauté internationale. En effet, comment avons-nous pu laisser faire une telle barbarie à nos portes, et comment pouvons-nous nous poser des questions sur l’accueil de ces malheureux ?

Ce documentaire n’est pas qu’un film de guerre. C’est aussi un journal intime sur l’amour qui naît entre la journaliste et le médecin qui partagent la même cause. Waad filme leur mariage, elle, ravissante en robe de mariée, scène qui semble surréaliste dans ce chaos ambiant, mais qui nous fait oublier la guerre ; la naissance de leur petite Sama, puis plus tard d’une autre petite fille, toujours sous les bombes ; leur quotidien avec une famille d’amis et des moments d’intimité chaleureuse, pleins d’énergie, drôles parfois malgré tout. 

Un documentaire terrible, indispensable, qu’on ne peut, ni ne doit, éviter. 

Marie-Jeanne Campana

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 22 octobre 2019 (J. Lods, F. Lods, J. Champeaux et M. Campana)
  • L'OEil d'or (J. Zucker)
  • For Sama (P. Lefur)
  • Festival de Cannes 2019 (2) : une actualité brûlante (W. Verlaguet)