logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :
Réalisation : Documentaire de Cyril Dion Scénario : Cyril Dion, Walter Bouvais – Photographie : Alexandre Léglise –Montage : Sandie Bompar – Son : Romain de Gueltzi – Musique : Sebastien Hoog, Xavier Polycarpe - Distribution : UGC.

Animal

France, 2021, 85min.

Réalisation : Cyril Dion

Biographie :

Cyril Dion, né en 1978, est écrivain, réalisateur et militant écologiste. Co-fondateur avec Pierre Rabhi du mouvement Colibris, il allie l’écriture de textes engagés et la réalisation de films. En 2015, Demain, coréalisé avec Mélanie Laurent, obtient succès public et César 2016 du meilleur documentaire. Ses écrits, Petit Manuel de résistance contemporaine, Demain et après…Un nouveau monde en marche témoignent de sa volonté de transmission et d’éducation. Animal était en Sélection officielle à Cannes en 2021 (section Le Cinéma pour le Climat).

Résumé :

Dans le sillage de Greta Thunberg, Bella Lack et Vilupan Puvaneswaran, deux adolescents de 16 ans, sont membres d’une génération persuadée que leur avenir est menacé. Changement climatique, 6è extinction de masse des espèces…Ils ont beau alerter, rien ne change vraiment. Alors nos deux jeunes au regard neuf mais sans concession décident de remonter à la source du problème : notre relation au monde vivant.

Analyse :

Trois films sur le sujet ont déjà fait l’objet d’analyse dans ces colonnes : Bigger than us, Marcher sur l’eau, I am Greta. Point commun avec Animal, les protagonistes sont jeunes (16-18 ans). Le dérèglement climatique est le combat de cette génération. Elle nous interpelle nous les générations « d ‘avant » . Et il est beaucoup question de biodiversité. Bella s’exprime en anglais et Vilupan en français. La plupart des intervenants sont capables de passer de leur langue maternelle à l’anglais ou le français. Il en résulte une fluidité appréciable mais le message est clair : on perçoit un nouveau monde possible. « Agir, ici et maintenant » ce message rejoint le leitmotiv du premier film Demain. Ici le réalisateur a su capter la préoccupation des experts et des agriculteurs, de certains acteurs de la résistance, quelquefois d’hommes ou femmes politiques. Nous n’avancerons pas si nous ne travaillons pas à réconcilier le genre humain avec la totalité du vivant, ce qui englobe les animaux, les arbres et l’eau, l’air, la terre. Deux séquences sont très éloquentes : la visite dans une « maternité » pour lapins, gérée par des sociétés qui fournissent de la viande de consommation, glaçant, révoltant, désespérant à refuser désormais de manger du lapin ! L’autre séquence est celle tournée au Costa Rica, où les Indiens Brora ont décidé de reconvertir les grandes prairies dédiées à l’agriculture et l’élevage. Plus de 40.000 arbres ont été plantés en 10 ans, permettant la reconstitution spectaculaire de la biodiversité.

Le film est très réussi, la qualité des images et des rencontres et la finesse des questions et remarques des deux jeunes nous rendent à l’évidence. Agissons déjà à notre niveau, et cela commence par notre consommation, l’utilisation des énergies renouvelables, la remise en question de la croissance du PIB ! Ne restons pas statiques, explorons le champ des possibles.

Alain Le Goanvic

Autres articles sur ce film

  • Le cinéma pour le climat Alain Le Goanvic