logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :
Réalisateur, scénariste, photographe et monteur : Quentin Dupieux. Musique : Jon Santo. Distribution France : Diaphana distribution.

Avec :
Alain Chabat (Alain), Léa Drucker (Marie), Benoît Maginel (Gérard), Anaïs Demoustier (Jeanne), Stéphane Pézérat (agent immobilier).

Incroyable mais vrai

France, Belgique, 2022, 74min.
Berlinale spécial gala 2022

Réalisation : Quentin Dupieux

Biographie :

Quentin Dupieux est né à Paris en 1974. Il débute sa carrière en filmant des clips vidéo et devient une gloire de la musique électro sous le nom de Mr Oiso. Il réalise son premier long métrage en2007, Steak. Suivront notamment Le daim (2019), Mandibules (2020), Incroyable mais vrai (2022) et Fumer fait tousser, présent au festival de Cannes en 2022.

Résumé :

Alain et Marie emménagent dans un pavillon de banlieue. Une trappe située dans la cave va bouleverser leur vie. Gérard et Jeanne, leurs voisins font aussi face à des aventures inattendues.

Analyse :

Dans ses précédents films, Quentin Dupieux ne nous a pas épargnés de concepts oiseux, sortis de son imagination délirante et pas toujours de très bon goût. Ici, au contraire, il a su allier la fable philosophique à sa foisonnante inventivité. En effet, au-delà de l’intrigue et de ses péripéties, souvent hilarantes, comme ce repas des quatre personnages principaux où ils font part de leurs expériences, le réalisateur aborde des sujets parfaitement d’actualité et qu’il traite avec beaucoup d’intelligence. « Mine de rien, ce film parle de notre société avec beaucoup d’acuité », souligne Léa Drucker. La peur de vieillir et la quête de l’éternelle jeunesse pour Marie et le syndrome de la performance sexuelle pour Gérard. En contrepoint, Alain souligne le bonheur paisible de vieillir bien dans sa peau. Le film est porté par quatre acteurs exceptionnels et qui, manifestement, s’amusent. Comme le reste du film, la musique est au diapason. Elle est presque entièrement composée de partitions de Bach mais jouée sur un orgue électronique ou au xylophone ! « C’est peut-être prétentieux, mais je suis dans une période où je suis inspiré », confie Quentin Dupieux.

Je suis bien d’accord avec lui et son film mérite le détour.

Jean Wilkowski

Autres articles sur ce film

  • Le piège du bonheur Waltraud Verlaguet
  • Le bon côté des choses Waltraud Verlaguet
  • Incroyable mais vrai Waltraud Verlaguet