logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :
Réalisation : Stéphane Brizé – Scénario : Olivier Gorce, Stéphane Brizé – Direction photo: Eric Dumont – Montage : Anne Klotz – Son : Emmanuel Villard, Hervé Guyader – Musique : Camille Rocailleux – Décors : Pascale Le Guellec – Distribution : Diaphana.

Avec :
Vincent Lindon (Philippe Lemesle), Sandrine Kiberlain (Anne Lemesle), Anthony Bajon (Lucas Lemesle), Joyce Bibring (Juliette Lemesle), Jerry Hickey (Monsieur Cooper), Marie Drucker (Claire Bonnet-Guerin), Guillaume Draux (le DRH France), Christophe Rossignon , Olivier Beaudet (directeurs de site), Olivier Lemaire (directeur des opérations).

Un autre monde

France, 2022, 96min.

Réalisation :

Biographie :

Né en 1966 à Rennes. En 2004, il réalise Je ne suis pas là pour être aimé, film sensible sur la vie d’un homme solitaire qui découvre l’amour. Ensuite en 2009, c’est le mélodrame Mademoiselle Chambon qui lui vaut un César. 2011 Quelques jours de printemps film tendre et émouvant sur la vieillesse et la maladie. Puis il entreprend en 2015 la trilogie, avec Vincent London : La loi du marché, qui sera suivi par En Guerre (2018), et enfin Un autre monde, tableau sans concession du monde néolibéral.

Résumé :

Un cadre supérieur, patron d’une unité de production française dans une grande entreprise américaine, se trouve contraint d’appliquer un plan social pour diminuer les effectifs.de son site. Cela s’accompagne d’un problème personnel douloureux qui assaille Philippe Lemesle, le divorce avec sa femme.

Analyse :

Un début de film tout en douceur : des photographies sur un mur, celles d’un couple, d’un enfant, d’un groupe familial. La musique est aussi discrète que les mouvements lents de caméra. Puis changement de décor, la caméra nous emmène dans une petite salle, faisant des aller retours, insistant sur chaque personnage : un couple qui divorce, et les deux avocats qui argumentent. Séquence suivante : le cadre dirigeant en réunion houleuse avec son personnel. Ce nouveau film de Brizé, avec son acteur fétiche, Vincent Lindon, dont la thématique est le monde du travail, fonctionnera par la navigation entre ces deux mondes, une approche délibérément intimiste. Philippe Demesle doit faire face à deux problèmes majeurs : gérer et négocier son divorce afin de diminuer la considérable pension alimentaire ; faire face à l’exigence de ses patrons franco-américains de licencier du personnel jugé trop pléthorique. A noter qu’il est père d’un garçon au comportement schizoïde, une charge émotionnelle forte mais qui rapproche les deux parents. Quel est alors le sujet du film entrepris par le réalisateur, qui a déclaré « Nous sommes au bout d’un système suicidaire » ? Le côté implacable de la logique néo-libérale avait bien été développé dans ses deux précédents films, à caractère plutôt documentaire. Ici, nous avons un savant mélange de vie privée et de vie professionnelle. Avec même des accents intimistes étonnants dans cet opus sur la dure réalité des grandes entreprises. Le visage de l’acteur est en permanence cadré en plans rapprochés. La musique de Camille Rocailleux, à la fois contemporaine et inspirée de la musique baroque fait tenir tous ces éléments si incompatibles. Sans nul doute, un film remarquable.

Alain Le Goanvic

Autres articles sur ce film

  • Emission Ciné qua non du 15 mars 2022 Arielle Domon et Claude Bonnet, Guylène Dubois,
  • Un autre monde ou comment retrouver son humanité Roland Kauffmann
  • Emission Champ Contrechamp du 22 février 2022 Jean Lods et Françoise Lods, Jean-Michel Zucker, Jacques Champeaux,