logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :
Réalisation : Lukas Dhont. Scénario : Lukas Dhont et Angelo Tijssens. Photographie : Frank Van den Eeden. Montage : Alain Dessauvage. Distribution France : The Match Factory.

Avec :
Eden Dambrine (Léo), Gustav De Waele (Rémi), Léa Drucker (Nathalie), Emilie Dequenne (Sophie).

Close

Pays-Bas, France, Belgique, 2022, 105min.
Grand Prix ex-æquo Cannes 2022

Réalisation : Lukas Dhont

Biographie :

Lukas Dhont, né en 1991 à Liège, est diplômé de l’université de Gand en arts audiovisuels. Il pratique la musique, le montage et réalise deux courts métrages Il obtient la Caméra d'Or et la Queer Palm lors du Festival de Cannées 2018 pour son premier long métrage Girl et le Grand Prix du Festival de Cannes 2022 pour son second long métrage Close.

Résumé :

Léo et Rémi ont 13 ans et sont amis depuis toujours. L’école et la méchanceté vont les séparer et changer leur vie.

Analyse :

Dès le début du film, le réalisateur nous plonge avec ravissement dans le vert paradis des amitiés enfantines. Léo, le blond aux yeux bleus et Rémi, le brun aux yeux noirs, jouent à se faire peur, courent dans les champs de fleurs, font la course à vélo et dorment sagement dans le même lit. Leur bonheur semble total et la séquence où Rémi joue du hautbois, soliste d’un orchestre, alors que la scène est filmée à travers les yeux émerveillés de Léo, est spécialement éloquente. Mais nous sommes en été et la rentrée scolaire va changer le cours de leur vie. Les autres élèves, plus bêtes que méchants, se moquent de leur amitié et les mots « en couple » ou même « pédales » sont prononcés. Cela va les perturber et les deux amis vont réagir différemment. Léo s’éloigne et Rémi, le plus sensible, ne le supporte pas et se suicide. Commence alors la deuxième partie du film centrée sur Léo, sa douleur, sa sidération, son incompréhension. Il cherche à se punir en s’exposant à des coups lors de ses matches de hockey sur glace ou en retournant dans la maison de Rémi. Le réalisateur filme à hauteur d’enfant avec beaucoup de gros plans sur les visages. Les deux enfants jouent très justement et les grandes personnes (les deux grandes actrices en particulier) savent se faire discrètes. Rares sont les films sur l’enfance faits avec autant de pudeur et d’amour et on ne peut pas s’empêcher de faire le parallèle avec Les 400 coups de Truffaut. Ce n’est pas un mince compliment.

Jean Wilkowski

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 22 novembre 2022 Jacques Champeaux et Françoise Wilkowski-Dehove, Jean Wilkowski, Marie-Jeanne Campana,
  • Emission Ciné qua non du 15 novembre 2022 Arielle Domon et Claude Bonnet, Rija ,
  • Un drame de l'adolescence Marie-Jeanne Campana
  • Emission Champ Contrechamp du 31 mai 2022 Philippe Raccah et Nic Diament, Marie-Jeanne Campana,
  • Une belle unanimité Waltraud Verlaguet
  • Echos du festival de Cannes 2022 Serge Molla
  • Close Maxime Pouyanne et Anne Lecor, Chantal Laroche Poupard,