logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :
Réalisation : Louis Garrel ; scénario : L. Garrel, Tanguy Viel, Naïla Guiguet ; musique : Grégoire Hetzel ; montage : Pierre Deschamps ; photographie : Julien Poupard ; distribution : Wild Bunch International, Ad Vitam.

Avec :
Roschdy Zem (Michel) ; Anouk Grinberg (Sylvie) ; Noémie Merlant (Clémence) ; Louis Garrel (Abel).

L'innocent

France, 2022, 99min.

Réalisation : Louis Garrel

Biographie :

Louis Garrel, né en 1983, est un acteur, réalisateur, scénariste français. Né dans une famille de cinéastes, Philippe Garrel et Brigitte Sy, il commence par une carrière de comédien. En 2008, il réalise son premier film, Mes copains, En 2010 un moyen métrage Petit tailleur (Quinzaine des Réalisateurs à Cannes). Tout en poursuivant une carrière d’acteur bien remplie il réalise son premier long métrage Les Deux Amis (2015). Suivent deux autres. Linnocent (2022), son quatrième long métrage, a été présenté à Cannes hors compétition.

Résumé :

Une sexagénaire, Sylvie, rencontre un détenu en prison et décide de l'épouser malgré les réticences de son fils Abel. Une fois libre il monte un nouveau coup entrainant avec lui Abel.

Analyse :

On peut dire que dans le contexte anxiogène actuel, rire et ne penser à rien d’autre pendant près de deux heures fait un bien fou. Merci à Louis Garrel de nous offrir cette opportunité. Car son film avec une famille déjantée, un braquage familial foutraque, un jeu de rôle désopilant, est réjouissant et très divertissant. Du vrai cinéma. On n’y croit pas trente secondes mais on se laisse emmener dans cette histoire très bien racontée, aux dialogues fins et intelligents, ciselés avec l’aide au scénario de Tanguy Viel, auteur de polar à la plume leste et pleine d’humour. Si l’on y ajoute de magnifiques acteurs qui croient en leur rôle et qui semblent s’amuser autant que nous, le spectacle devient une comédie pleine de drôlerie, inventive, et très rafraichissante. Le film commence par une scène en prison. Une animatrice d’un atelier théâtre, Sylvie (magnifique Anouk Grinberg), est tombée amoureuse d’un taulard, Michel, et l’épouse alors qu’il n’est pas encore sorti. Ce faisant Louis Garrel marche dans les pas de sa mère, l’actrice Brigitte Sy qui fut prof de théâtre en milieu carcéral et a épousé un détenu. Elle avait raconté cette histoire en 2010 dans un très beau film, Les Mains libres. Mais Linnocent n’est pas qu’une comédie vive et déjantée. C’est un polar sentimental tendre, émouvant, qui revisite les liens familiaux, une mère primesautière, fantasque et enfantine que son fils doit protéger contre elle-même, mais qui dans un discours final émouvant redevient la mère adulte et responsable. Il aborde également le thème de la reconstruction personnelle, après un deuil ou de la prison.

Sans se prendre au sérieux Louis Garrel utilise également une quantité d’effets cinématographiques appuyés par une musique des années 80 (Catherine Lara, Herbert Léonard, Gianna Nannini). Une mise en scène nerveuse, intrépide, avec les rebondissements nécessaires à l’attention du spectateur, des scènes d’une drôlerie irrésistible, comme celle du restoroute où le fils de Sylvie doit jouer avec une amie une scène de dispute amoureuse pour capter l’attention du chauffeur du camion qu’il s’agit de dévaliser, font de ce film un très bon moment de cinéma.

Marie-Jeanne Campana

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 25 octobre 2022 Jean Lods et Françoise Lods, Jean-Michel Zucker, Marie-Jeanne Campana,
  • Emission ciné qua non du 8 octobre 2022 Arielle Domon et Claude Bonnet, Alain Lafont, William Balfour,