logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :
 

Réalisation : Roschdy Zem ; scénario : R. Zem et Maïwenn ; musique : Maxence Dussère ; montage : Pierre Deschamps ; photographie : Julien Poupard ; distribution : Le Pacte.

Avec :
Sami Bouajila (Moussa) ; Roschdy Zem (Ryad) ; Meriem Serbah (Samia la sœur) ; Maïwen (Emma la compagne).

Les Miens

France, 2022, 85min.

Réalisation :

Biographie :

Né en 1965, Roschdy Zem est un acteur, réalisateur, scénariste franco-marocain. Sa première expérience cinématographique remonte à 1987 (figurant dans Les Keufs). Repéré par un assistant d’André Techiné, il tient des petits rôles dans ses films. À 30 ans sa carrière démarre. Il est à l’affiche de très nombreux films (95) et a obtenu 9 récompenses. Il passe à la réalisation en 2006 avec Mauvaise foi, puis Omar m’a tuer (2011), Bodybuilder (2014), Chocolat (2016), et Persona non grata (2019).

Résumé :

Suite à un traumatisme crânien, un quinquagénaire doux et attentionné change radicalement de comportement, au grand dam d’une famille bousculée par ce nouveau rapport.

Analyse :

C’est une histoire de famille avec ses moments de bonheur, ses disputes, ses déchirements, ses règlements de compte et pour finir ses réconciliations, comme on en voit dans toutes les familles, et dans les familles méditerranéennes en particulier. Dans ce film autobiographique Roschdy Zem, avec tendresse et humanité, nous présente ces personnages tellement attachants et nous invite à participer à une tranche de vie à leur côté. Il y a la sœur, dévouée à tous qui en oublie de vivre pour elle-même, les plus jeunes qui tentent de s’extraire de la pesanteur familiale en essayant de partir ailleurs ou en plongeant dans le complotisme des réseaux sociaux, mais surtout le frère, Moussa, dont la situation sera au centre de ce film. C’est un être affable, qui respire la gentillesse et la bienveillance mais qui, à la suite d’un traumatisme crânien parle à tout le monde sans filtre, disant à chacun ses quatre vérités. Un seul trouve grâce à ses yeux, Ryad, le frère aîné, pourtant le moins sympathique de tous, dont Roschdy Zem s’est réservé le rôle, vedette de la télévision, égoïste, bien plus attentif à sa carrière et à sa personne qu’à son entourage proche, y compris à sa compagne, incarnée par Maïewen. Indépendamment des rapports familiaux au sein d’une famille très soudée, le film porte également sur la façon dont l’entourage va gérer ce handicap. Un récit tantôt grave, tantôt drôle et joyeux, vif, plein de tendresse, de bienveillance, de générosité, qui nous entraîne au sein de cette famille à laquelle on participerait volontiers. Dans une mise en scène habile, dépouillée, Roschdy Zem nous offre une tragicomédie profonde, très attachante, émouvante par le regard amoureux qu’il porte à ces personnages qui sont sa famille.

Marie-Jeanne Campana

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 27 décembre2022 Jean Lods et Françoise Lods, Jean-Michel Zucker, Jacques Champeaux,
  • Emission Ciné qua non du 13 décembre 2022 Arielle Domon et Claude Bonnet, Rija ,


    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
    04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact