logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :
Réalisation et scénario : Wang Bing. Photographie : Maeda Yoshitaka, Shan Xiaohui, Song Yang, Liu Xianhui, Bihan Ding, Wang Bing. Montage : Dominique Auvray, XU Bingyuan. Co-production : France, Luxembourg, Pays-Bas, Chine. Distribution : Les Acacias.

Jeunesse (Qing Chun)

France, Chine, 2024, 215min.

Réalisation : Wang Bing

Biographie :

Après avoir étudié la photographie de 1992 à 1995, il enregistre avec une caméra digital vidéo la vie des ouvriers d'un quartier menacé de destruction -à l’origine d’un film documentaire de 9h, A l’ouest des rails (2003). Viendront ensuite 13 longs métrages dont Feng Ming (2007), Le Fossé (2010), A la folie (2013), Les 3 soeurs du Yunnan (2014), Les âmes mortes (2018).

Résumé :

Le film se concentre sur un groupe de jeunes travailleurs du textile d’une vingtaine d’années qui quittent leurs villages et leurs terres traversées par le fleuve Yangtse pour émigrer en grand nombre vers la ville manufacturière de Zhili, située à 150 kilomètres de Shanghaï, où ils acceptent d’être surexploités.

Analyse :

Documentaire austère et foisonnant sélectionné à Cannes, ce 1er volet d’une trilogie -Le Printemps- se déroule dans une cité dédiée à la confection textile. 300 000 ouvriers migrants y viennent chaque année et se répartissent dans près de 20.000 petites entreprises privées familiales ou individuelles où, rémunérés à la pièce et payés seulement tous les six mois, ils travaillent de 8h à 23h, avec une heure de pause midi et soir et une soirée de repos par semaine. A Zhili, alors que les autres secteurs économiques sont sous la coupe du régime, cette activité privée, -pour l’essentiel des vêtements pour enfants destinés au marché chinois-, fonctionne quasiment sans l’ implication des banques et, unique en Chine, est tolérée par le pouvoir. Parmi ces ouvriers surexploités ce sont les plus jeunes, longuement filmés entre 2014 et 2019, dont Wang Bing veut nous faire partager au plus près la vie quotidienne. Parqués dans des dortoirs, mangeant dans des alcôves, protestant contre leurs salaires misérables, ils travaillent sans relâche pour pouvoir un jour élever un enfant, s’acheter une maison ou monter leur propre atelier. Ainsi peut-on comprendre que les liaisons amoureuses qui se nouent et se dénouent au gré des saisons les aident, avec l’addiction aux jeux vidéos et aux smartphones, à supporter leurs harassantes journées. Pour créer un équilibre entre les différents lieux de tournage, le réalisateur propose au spectateur une longue immersion dans ces ateliers en une dizaine de séquences d’environ 20 mn, la dernière un peu plus longue -le retour au pays natal de l’un des personnages qu’il raccompagne chez eux lors de la pause saisonnière pour les filmer ou simplement prendre des vacances avec eux et comprendre leur vie. Les incessantes tentatives de séduction et les allègres bagarres qui émaillent le film, dans le bruit de fond des machines à coudre et de l’assourdissante musique pop qui sature les ateliers, confèrent souvent au spectacle une énergie joyeuse et rafraîchissante et une convaincante soif de vie; mais, confie Wang Bing, « sous le badinage apparent du film, cest le destin de toute une génération qui est en jeu ».

Jean-Michel Zucker

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 23 janvier 2024 Jean Lods et Françoise Lods, Jean-Michel Zucker, Jacques Champeaux,
  • Une génération surexploitée Jean-Michel Zucker
  • Autres jurys Waltraud Verlaguet
  • Festival de La Rochelle 2023 Jean-Michel Zucker et Philippe Raccah,
  • Chronique cannoise du 20 mai 2023 Marie-Jeanne Campana
  • Festival de Cannes : le palmarès 2023 Waltraud Verlaguet
  • Cannes 2023/2 Waltraud Verlaguet
  • Festival de Cannes 2023 : des films durs à regarder Waltraud Verlaguet
  • Cannes 2023/3 Waltraud Verlaguet
  • Jeunesse (Le printemps) Waltraud Verlaguet et Anne Lecor,


    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 25 avenue de Lodève, 34070 Montpellier
    04 67 92 16 56 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact