logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS






Fiche technique :

Réalisation : Rachel Lambert. Scénario : Stefanie Abel Horowitz, Kevin Armento, Katy Wright-Mead. Dir Photo : Dustin Lane. Montage : Ryan Kendrick. Musique : Dabney Morris. Production : Point Productions, Mirror Image Films, Sweet Tomato Films. Distribution : Condor.

 

Avec :

Daisy Ridley (Fran), Dave Merheje (Robert), Parvesh Cheena (Garett).

 

La vie rêvée de Miss Fran

Etats-Unis d'Amérique, 2024, 93min.

Réalisation : Rachel Lambert

Biographie :

Rachel Lambert est une jeune réalisatrice et scénariste américaine connue à ce jour pour avoir réalisé I can Feel You Walking et In The Radiant City, non distribués encore en France. La vie rêvée de miss Fran (Sometimes I Think About Dying) est son troisième long métrage.

Résumé :

Une trentenaire solitaire, obsédée par des images de mort, traverse sa vie comme un long désert, incapable d’établir des relations avec qui que ce soit, en particulier avec les collègues de l’entreprise où elle travaille. Un nouvel embauché dans le bureau va peut-être changer la face des choses.

Analyse :

Que c’est triste un port au petit matin, l’hiver, quand tout est à l’arrêt, quand tout est bas et gris, les nuages, les quais, la mer, quand seule vient adoucir ce paysage de mort une biche se faufilant entre deux murs, on voit le tableau ! Eh bien, ce paysage par lequel débute le film, c’est l’image même de Miss Fran, jeune femme solitaire qui travaille dans une petite entreprise commerciale du port, s’y tenant comme cloîtrée dans son petit espace personnel, face à son ordinateur, qui ne parle à personne, qui, lors d’un pot entre collègues, va saisir silencieusement une part de gâteau et la manger toute seule dans son coin, dont l’esprit est parfois traversé de visions morbides, dont le seul plaisir est de remplir des tableaux Excel, et pour qui le monde se limite au trajet entre son bureau et son petit studio où elle se nourrit de steaks hachés passés au microonde.

Une fissure dans ce bloc de glace va-t-elle apparaître avec l’arrivée d’un nouveau collègue, Robert ? Il est communicatif, cordial, voire chaleureux, il s’intéresse à elle, et petit à petit elle à lui, surtout quand il lui parle de films, à elle qui ne va jamais au cinéma. Il va même arriver à sortir avec elle, à l’emmener, justement, au cinéma, puis dans un café où tout ce qu’elle trouve à dire c’est : « J’ai détesté le film ! » C’est tout Miss Fram, cette eau froide versée sur qui frappe à sa porte, et, quelques péripéties plus loin, alors que, en voiture, Robert essaye de la dénouer en la faisant parler d’elle, cette façon qu’elle a de lui jeter à la figure qu’elle n’en peut plus d’être harcelée. Et lui, à bout : « Tu me bloques tout le temps ! Sors de ma voiture ! » Est-ce la fin ? Pas tout à fait, une porte va rester entr’ouverte, « L’espoir luit comme un brin de paille dans l’étable», écrivait Verlaine.

Infiniment attachant, ce film où la tendresse cachée et l’humour discret viennent en permanence tiédir de leurs rayons le voile froid de détresse, d’incapacité à vivre et de désespérance qui enveloppe son apparence, et où l’interprétation tout intériorisée de Daisy Ridley fait de miss Fram une représentante exemplaire de cette catégorie d’êtres, les solitaires, que l’on côtoie trop souvent sans les voir. Quant aux images de mort qui l’obsèdent et dont la médiatisation a fait ses choux gras, ne nous y trompons pas, ce n'est pas la mort qu’elle recherche, miss Fran, c’est la vie.

Jean Lods

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 23 janvier 2024 Jean Lods et Françoise Lods, Jean-Michel Zucker, Jacques Champeaux,
  • Le pardon : une exploration cinématographique Alain Le Goanvic


    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 25 avenue de Lodève, 34070 Montpellier
    04 67 92 16 56 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact