logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de Cinemed 2015

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du festival

Danielle ARBID est libanaise, née à Beyrouth en 1970.

Peur de rien (avant-première au 37ème CINEMED) est son 3° long métrage après Dans les champs de bataille (Cannes 2004) et Un homme perdu (Cannes 2007)

Interprétation : Manal Issa, Vincent Lacoste, Dominique Blanc

Peur de rien

Film de Danielle Arbid, France 2015, 2h10

Danielle Arbib

Lina, une jeune libanaise de 18 ans, arrive de Beyrouth à Paris dans les années 90 pour étudier. Elle vient chercher ce qu’elle n’a jamais trouvé au Liban, son pays d’origine : une certaine forme de liberté. Mais elle doit fuir la banlieue et sa famille d’accueil en raison d’un oncle trop pressant qui l’héberge, et se retrouve seule dans Paris, avec un instinct de survie farouche pour seul bagage. Elle va voguer dans la capitale au rythme de ses rencontres amicales et amoureuses qui lui feront prendre conscience de sa place. Son charme magnétique favorise ses rencontres, et un solide bon sens l’aide à surmonter les épreuves.

Au cours de la rencontre avec la réalisatrice, nous apprenons que le récit est semi-autobiographique. Danielle Arbib a voulu revenir sur son premier choc en arrivant en France, raconter sa vision de la 'première fois'. Peur de rien est un film charmant et plein d’énergie. Il s’agit, au-delà du portrait d’une jeune femme, de montrer comment une jeune étrangère peut regarder la France qui pour elle représente la 'société idéale' et qu’elle veut découvrir à travers sa culture et la liberté qu’elle procure. Le film n’est pas très daté, la musique est très actuelle, mais renvoie tout de même aux années 90. La réalisatrice fait référence à Fassbinder pour sa liberté, son humanité profonde autant que pour son côté subversif. Le problème de la reconduite à la frontière est abordé.

Le film est interdit au Liban. Rappelons que le Liban a 4 millions d’habitants, dont 1 million de Syriens.

Dominique Sarda

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact