logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de Fribourg

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du festival

* Dorothée Wenner, organisatrice de ce Panorama.

A propos du Festival de Fribourg 2013

La 27e édition du Festival International de Films de Fribourg a démarré le 16 mars, avec une sélection éclectique et intéressante.
Durant une semaine, Fribourg s’est mue en un lieu de rencontre pour des jeunes cinéastes internationaux de talent ou encore des réalisateurs confirmés. Avec l’occasion de voir des films peu ou pas montrés, placés sous le signe d’ échanges culturels.

Cette année une place était faite à des films étonnants venus d‘Ouzbékistan, tandis que le réalisateur Atom Egoyan amenait un peu d’Arménie à Fribourg.
Une programmation qui a aussi la part belle au cinéma sud-coréen, avec une projection du film The Housemaid » dans sa version de 1960, suivie du remake d’Im Sang-so puis d’une master class du cinéaste.

Un tour du monde du cinéma en somme.
Avec au programme, un véritable événement montré déjà dans plusieurs festivals internationaux :
The Story of Film, An Odyssey, documentaire peut-être le meilleur, de Mark Cousins, sur l'histoire du Septième Art. 15 épisodes d'une heure chacun, en version intégrale et originale pendant toute la semaine du festival, du lundi au vendredi, de neuf heures du matin à minuit.

Nous avons aussi remarqué la place faite aux femmes dans les longs métrages en compétition.
Trois réalisatrices présentes lors de la projection ont présenté des oeuvres dédiées à leur communauté.
C’est le cas pour ce long métrage turc, mais aussi pour «Wadjda» de la saoudienne Haifa Al-Mansour, comédie teintée d'amertume, qui raconte le choc entre une petite fille rebelle, sur le point de devenir femme, et un ordre établi qui n'a pas prévu d'autre place pour elle que celle d'épouse et mère.
Et «Fill the Void» de l’Israélienne Rama Burshtein, consacré à une communauté juive orthodoxe de Tel-Aviv, Le choix du sujet est inédit, et d'autant plus surprenant que c'est une juive ultra-orthodoxe qui décide de le mettre en images. Le personnage principal est une adolescente de 18 ans, Shira, poussée par sa mère à épouser le mari de sa soeur morte en couche.

Le palmarès 2013

Regard d’or : «Three Sisters» de Wang Bing (France, Hong Kong).
Prix spécial du jury : «Los Salvajes» d’Alejandro Fadel (Argentine).
Prix «Talent Tape» : «It’s a Dream» de l'Iranien Mahmoud Ghaffari, empêché par son gouvernement de participer au Festival de films de Fribourg.
Prix du public : «Wadjda» de Haifaa al-Mansour, premier long-métrage réalisé en Arabie saoudite.
Prix du jury oecuménique : «Three Sisters» de Wang Bing (France, Hong Kong).
Mention spéciale à «Watchtower», de Pelin Esmer (Turquie).
Prix du jury Fipresci : «Penance» de Kiyoshi Kurosawa (Japon).
Prix E-Changer du jury des jeunes : «Three Sisters» de Wang Bing (France, Hong Kong).
Prix don Quijote du jury FICC : «Three Sisters» de Wang Bing (France, Hong Kong).
Mention spéciale à «Watchtower» de Pelin Esmer (Turquie).

Dans une ambiance chaleureuse nous avons également pu rencontrer une quarantaine d'invités venus de toutes les régions du globe, et des "stars", comme l'ancien footballeur Eric Cantona, reconverti dans le cinéma ou le chanteur d'origine arménienne Charles Aznavour.

La semaine a passé vite.

Elizabeth Pérès

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact