logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de Montauroux 2018

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du festival

Les moissonneurs

Le film nous plonge d'une façon envoûtante dans la mentalité des fermiers Afrikaners venus de Hollande en Afrique du Sud il y a 2 à 3 siècles. Ici à Free State, zone un peu isolée, les journées sont rythmées par le labeur agricole et des pratiques spirituelles et bibliques face à une angoisse existentielle, 27 ans après la fin de l'Apartheid.

Une des ces familles essaie de préparer au mieux son avenir face à la crainte d'expropriation par certains noirs africains. Sans oublier les meurtres de nombre de fermiers blancs. D'ailleurs ce film pourrait servir à nourrir le mythe du ‘génocide blanc’, forgé par les extrémistes du monde entier, notamment aux U.S.A.

L'un des enfants, JANNO, à côté de trois fillettes de la soeur décédée de cette maman, est un jeune fermier débutant. Il est soutenu par la pratique religieuse de son environnement, notamment par cette maman, fervente chrétienne. Celle-ci va introduire dans la famille un jeune orphelin PIETER, par choix délibéré de fraternité et d'entraide future pour l'avenir de la ferme. La situation de Janno et son rôle vont en être petit à petit modifiés. Il essaie d'accueillir Pieter, très différent de lui, suite à un passé plus que problématique. Loin d'être un cadeau, Pieter transgresse les règles religieuses qui animent Janno, qui essaiera de contrôler ses errances et transgressions morales. Janno aura fort à faire, même s'il essaie d'accompagner Pieter, opposé à ses pensées religieuses. Les deux jeunes vont avoir tendance à s'éloigner l'un de l'autre , suite à une virée nocturne qui les plonge dans la communauté des noirs, jusqu'alors inexistante dans le film.

D'où la volonté des parents d'envoyer Pieter à un stage de formation culturelle et évangélique. Stage qui va finir par lui donner un certain sens chrétien de sa vie. En apprenant de Pieter que lui aussi a été adopté, Janno va craindre de perdre sa place privilégiée dans la famille, dont son héritage. Il va alors se renfermer et finira par s'exclure de la famille en incendiant les récoltes de la propriété agricole, et il disparaît.

Suite à cet épisode, la famille se retrouve sans Janno, et Pieter se voit alors devenir le fervent repreneur de l'héritage agricole à venir.

Cette histoire peut faire penser à celle du fils prodigue dans l'évangile, quand Pieter finit en effet à revoir son choix de vie, accueilli par l'esprit d'amour de ses nouveaux parents. Ceci à la grande surprise de Janno le frère aîné, qui avait l'air de vivre normalement, mais qui ne comprend pas l'attitude de Pieter et de ses parents, et notamment de sa mère. 

Denis Rafinesque

Autres articles en ligne pour ce film :

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact