logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS


Archive des éditos

Edito : novembre 2020

Covid encore

Alors que je regardais, il y a quelques jours, le délicieux film d’Emmanuel Mouret, Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, je me suis surpris plusieurs fois à m’étonner devant des images de foules sans masques dans des bars ou dans des trains. Des images du monde d’avant, qui ne date pourtant que de quelques mois. Avant la pandémie, avant que l’on évite les bars et les restaurants, avant que l’on regarde avec suspicion ses voisins dans le métro, avant que l’on compte les sièges qui séparent des spectateurs les plus proches dans la salle de cinéma. Lorsque la crise sera passée, nul doute que de s réalisateurs voudront nous faire revivre l’étrange climat de cette épidémie où la sociabilité est source de peur. En attendant, encore faut-il que nos salles de cinéma résistent à la crise. Lorsque l’on sait que les moins de 25 ans, friands de blockbusters, représentent près de 40% des spectateurs et les seniors, amateurs de films d’auteurs, plus de 40%, on comprend bien que nos salles soient vides. Les premiers n’ont pas grand-chose à voir en salles, les grandes productions américaines ayant été différées ou reportées sur les plateformes de VOD, les seconds ont peur de sortir de chez eux et d’aller au cinéma. D’autant que la sortie au cinéma, dans ces deux groupes, est souvent aussi une occasion de réunion amicale, parfois prolongée aux restaurants, tout ce que les autorités nous demandent, avec raison, d’éviter. Vivement la sortie de crise !

Jacques Champeaux

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact