logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS


Archive des éditos

Edito : décembre 2020

De l'essentiel du cinéma

Lire L'insurrection des vies minuscules de Guillaume Le Blanc (Bayard, Les révoltes philosophiques, 2020) nous permet de revoir nos vieux films de Charlot avec un œil résolument neuf. Ce qui pour certains ne serait qu'une série de comédies pour faire rire les enfants et, à l'occasion, émouvoir, se révèle une réflexion philosophique comme le cinéma en a le secret avec cet art de nous faire réfléchir l'air de ne pas y toucher. Avec Les Temps modernes, Le Kid et Le Dictateur, Charles Chaplin ne se demande rien de moins que de savoir si nous avons vraiment besoin de Travail, famille, patrie. Derrière cette trilogie de sinistre mémoire, ce sont bien les domaines de l'économique, du social et du politique, trois conditions de nos propres vies, qui sont bousculés et, au passage, désacralisés. Il n'est pas nécessaire de s'abrutir au travail pour vivre, il n'est pas nécessaire d'être parents pour s'aimer et s'élever réciproquement, il n'est pas nécessaire de rechercher le pouvoir à tout prix.

 

Le cinéma est ainsi toujours à la fois une mise en doute de nos évidences et une proposition pour ces fameux « jours heureux » qui sont si souvent au détour du chemin de Charlot et sont toujours une promesse pour le « jour d'après ». Que des films des années vingt et trente du siècle dernier gardent encore une telle actualité dans notre situation contemporaine en dit long sur le caractère « essentiel » du cinéma à notre époque d'errance reconfinée où les cinémas, comme tous les lieux de cultures, sont fermés alors qu'ils devraient être les lieux pour forger nos consciences et nous aider à affronter les temps à venir. Car comment envisager le monde autrement que par la littérature, le théâtre, le cinéma ? Ce serait devenir aveugle que de s'en priver et se laisser dicter le monde par la force des évènements.

 

Roland Kauffmann

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact