logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Festival 'Ecrans Britanniques' à Nimes

Chaque année depuis 1997, et du 4 au 13 février 2011, l’association 'Ecrans britanniques' organise à Nimes son Festival du même nom, entre les salles du 'Sémaphore ' et la bibliothèque du 'Carré des Arts ', précieuse occasion de se rapprocher quelques jours d’un voisin que l’on croit connaître, mais dont les divers filons recèlent assez de pépites pour satisfaire toujours la curiosité des cinéphiles.

Films récents

Traditionnellement, le festival fait alterner brillants produits tout frais sortis de la salle de montage, et grands témoins de l’histoire plus ou moins lointaine du cinéma britannique. Cette année, on a pu ainsi déguster parmi les sorties actuelles le très réussi Discours d’un Roi (Tom Hooper 2010, 1h 50) merveilleusement servi par Colin Firth, Geoffrey Rush et Helena Bonham-Carter, ou dans un registre moins ambitieux des oeuvres aussi différentes que Ondine (Neil Jordan, 1h 51, avec Colin Farrell), joli conte de fées que l’on souffre de voir rejoindre la réalité ; Création (Jon Amiel, 1h 48, avec Paul Bettany), sur Charles Darwin anxieux du choc qu’il allait porter à certains croyants, dont sa chère épouse ; Four Lions, (Chris Morris, 1h 42), comédie caricaturale sur quatre crétins kamikaze ; ou encore Faites le mur (Banksy, 1h22) auto-reportage du célèbre grapheur, Africa United (Debs Gardner Peterson, 1h27), opti-film africain, Route Irish (Ken Loach, 1h49), sombre évocation des à-côtés de la guerre en Irak, etc.

Retrospectives

Côté rétrospectives, John Boorman (8 films, plus un consacré à lui) et Humphrey Jennings étaient à l’honneur. Boorman avec Excalibur (1981, 2h20), bien sûr, mais aussi des films moins fameux, comme Leo the Last (1970, 1h44, avec Marcello Mastroiani), gentil prince ahuri découvrant avec horreur qu’il est riche de la pauvreté d’autrui, ou plus étonnant, Le général (1998, 2h05, avec Brendan Gleeson), quasi-apologie du truand dublinois Martin Cahill (qui cambriola la maison de Boorman). Ce qui nous met dans une ambiance irlandaise à laquelle appartiennent aussi Brendan et le secret de Kells (Tomas Moore, 2008 1h15), chef-d’oeuvre visuel heureusement bien connu chez nous, Ondine déjà cité, et quelques autres : c’est souvent en effet qu’Ecrans Britanniques a réuni des films de même empreinte géographique – l’Ecosse, l’Inde, l’Irlande déjà, Liverpool.

Documentaires

Mais un tel festival ne peut faire l’impasse sur une contribution majeure des Britanniques au cinéma mondial (à côté des nombreux réalisateurs qui vivifièrent Hollywood, et d’une inépuisable réserve d’actrices et acteurs à l’immense talent) : le documentaire. Humphrey Jennings (1907-1950), « seul poète du cinéma britannique », s’intéressa à tous les arts, donc aussi au septième dans sa version documentaire, et fut en particulier le cinéaste de la résistance aux bombardements allemand (The first days, 1939 ; London can take it, 1940). Etaient projetées à Nîmes des oeuvres moins circonstancielles, comme A Diary for Timothy (1944, 38min, journal écrit pour un enfant qui vient de naître).

Enfin Ecrans britanniques comporte souvent une 'rubrique ' consacrée à l’adaptation littéraire. Ce n’est pas le cas cette année, et a pris sa place un Ciné-concert à l’occasion de la projection d’une copie restaurée du film The Great White Silence (Herbert Ponting, 1924, 1h46), extraordinaire témoin de la tragique expédition polaire (Robert Scott y laissa la vie avec quatre collègues,en 1912). H. Ponting, reparti auparavant, était le photographe de l’équipe.

Jacques Vercueil

Autres articles sur ce film

  • La deuxième génération (E. Journolleau)
  • En route (M. Chailley)
  • La route sera longue (J. Lods)
  • Partir pour devenir (J. Lods)
  • Les victimes de la religion (J. Lods)
  • L'étrangère (J. Lods)
  • Prix des jurys œcuméniques (. Jury)
  • Jury œcuménique Festival de Kiev 2010 (. Jury)

    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
    04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact