logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de Sarrebruck 2021

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS



Retour vers la page du festival

Die Vergesslichkeit der Eichhörnchen (La perte de mémoire des écureuils*)

de : Nadine Heinze et Marc Dietschreit , Allemagne 2021, 109min.

Marija (Emilia Schüle) und Curt (Günther Maria Halmer) - © Zieglerfilm Baden-Baden Ivan Maly

Un film absolument charmant sur un thème qui ne l’est pas. Curt est atteint d’Alzheimer. Sa fille s’est occupée de lui jusqu’à maintenant, mais elle n’en peut plus. Via une agence, elle recrute Maria, une jeune femme ukrainienne, pour s’occuper de lui 24h/24. Maria a un fils en Ukraine chez sa mère mais n’a pas le droit de l’appeler du téléphone de la maison, ni aucun droit d’ailleurs. Curt, d’abord grincheux et bougon, revit sous la main douce de Maria qu’il finit par prendre pour sa femme. Maria se prête au jeu, mais le fils de Curt s’éprend d’elle…

Résumé comme cela, on pourrait craindre le pire, entre documentaire sur l’exploitation des filles de l’Est et larmoiement sur la maladie. Mais les réalisateurs évitent tous les écueils et livrent une narration dense où aucune image n’est de trop, plein d’humour et de tendresse, tout en disséquant joyeusement les travers d’une famille après tout très banale où chacun essaie de survivre à sa façon au manque d’amour. L’actrice principale, Emilia Schüle, incarne à la perfection l’humanisme profond de Maria et le trouble qu’elle traverse dans cette intimité forcée avec son patient.

Waltraud Verlaguet

Autres articles en ligne pour ce film :

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact