logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - FESTIVALS








Articles en ligne pour Cinemed 2021


Archive

©Cinemed 2021

CINEMED 2021 à Montpellier

15 au 23 octobre 2021

www.cinemed.tm.fr

Dans sa 43ème édition, le Cinémed affichait une parité exemplaire ! Invitées, actrices ou réalisatrices de films, voici trois moments précieux dans ma visite de festivalière.

D'abord l'actrice, révélée dans Amira, du réalisateur égyptien Mohamed Diab (Les Femmes du bus 66). Tara Aboud, Jordanienne d'origine palestinienne, campe cette adolescente rebelle façonnée par le conflit israélo-palestinien, représenté ici par les figures de l'oncle dans la clandestinité et du père emprisonné. Bridée par la belle-famille et par sa mère, active dans son lycée, elle joue à l'amoureuse et invente dans le labo photo familial son monde rêvé. Le scenario est solide, nerveux comme dans un thriller avec une quête, des rebondissements, de la douceur et de la douleur. Loin du film politique il touche un problème intime qui mêle la cause palestinienne à la reconnaissance paternelle en abordant le commerce de sperme dans les prisons. Héroïne tragique malgré elle, Amira est une combattante de la vie. Amira sortira en mai 2022.

La deuxième rencontre est la cinéaste du Kossovo Blerta Basholli dont le premier film Hive a reçu le prix Antigone d'or après avoir été primé au Sundance festival. Dans un village vidé de ses hommes par la guerre Fahrije, au visage rude et farouche, laisse les ruches de son mari disparu pour monter un commerce alimentaire plus rentable avec l'association des veuves. Elle passe même son permis de conduire. Harcelée par la communauté masculine rétrograde et haineuse, incomprise de sa famille, elle oppose sa force de caractère et son obstination avec une lumineuse révolte. Sobre et puissant ce film raconte une histoire vraie !

Enfin le bonheur de découvrir ce couple de réalisateurs libanais : Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, invités d'honneur avec une exposition, 7 films et des courts-métrages. En avant-première Memory box, en salle en janvier prochain, qui a inspiré l'affiche du festival, est riche et profond. Joana utilise ses propres souvenirs des années 80 et dévoile photos, enregistrements sur cassettes, vieilles pellicules et journal intime. Le film mêle plusieurs techniques artistiques, insufflant sa poésie et un efficace message de transmission forcée. Une adolescente canadienne découvre les secrets de sa mère dans un colis venant de son passé au Liban. Malgré le désir d'oublier les années de guerre entretenu par la grand-mère et la mère elle apprendra à aimer la femme que celle-ci est devenue, tout en la poussant à s'aimer elle-même. « Après chaque catastrophe, il y a une régénération. » déclarent les deux artistes.

Arielle Domon

 

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact