logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du groupe de Mulhouse

Autres articles en ligne pour ce film :

Les fiches de film du groupe de Mulhouse

1917. Être ou ne pas être un héros

Printemps 1917, journée tranquille sur le front pour deux jeunes soldats britanniques, Blake et Schofield, qui reçoivent la mission de traverser les lignes allemandes pour annuler l'ordre d'attaque le lendemain à l'aube d'un bataillon dans lequel se trouve le frère de Blake. Le repli allemand est un piège, le bataillon sera massacré si Blake et Schofield ne remplissent pas leur mission. Commence alors pour eux un voyage au bout de l'enfer.

Indépendamment des incohérences militaires (comment imaginer un bataillon entier, installé dans une tranchée en lisière de forêt dans une campagne immaculée sans aucun moyen de communication ? Comment confier une mission si importante au destin aléatoire de deux pauvres bidasses alors que des régiments entiers font mouvement au même moment ?), Sam Mendes nous place avec ses héros dans l'éternelle question de savoir quand, comment et pourquoi se surpasser au mépris de sa propre vie pour un enjeu infiniment supérieur. Le dispositif technique de l'apparent plan séquence unique met le spectateur véritablement à hauteur d'homme. Nous accompagnons Blake et Schofield et partageons leurs dégouts, leurs peurs mais aussi leurs espoirs. Au moment de la mort de Blake, Schofield prend sur lui seul la mission et ira jusqu'au bout, non par héroïsme ou volonté de décoration mais par simple devoir d'humanité de faire tout ce qui est en son pouvoir pour sauver la vie de ses frères d'armes.

1917 n'est pas un film de guerre mais une fiction sur la guerre ! Une exploration de cette forme d'abnégation qui fait qu'un individu ordinaire tel que Schofield, sans aucune espèce de prétention, ne demandant rien d'autre que de survivre lui-même, en arrive à se surpasser sans jamais céder à aucune forme de découragement. En allant jusqu'à risquer sa propre vie pour ceux qui sont ses semblables, de jeunes hommes (rarement la jeunesse des soldats de la première guerre mondiale n'a été aussi bien montrée) arrachés à leur vie de famille, Schofield est pourtant un héros anonyme dans un épisode dérisoire de ces immenses boucheries que furent les grandes offensives d'infanterie. Restent de magnifiques moments de grâce qui montrent que même au plus sombre de la guerre, l'humanité garde une lumière.

Roland Kauffmann

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact