logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du groupe du groupe de Toulouse.

Autres articles sur ce film

  • Toulouse : Le vendredi 18 septembre, c'était La Isla Minima de Alberto Rodriguez
  • Emission Vu à la radio - Ciné qua non 23 septembre 2015 (D. Sarda, C. Bonnet, C. Bonnet et H. Lassale)
  • La isla minima (J. Vercueil)
  • Les fiches de film du groupe Toulouse

    La Isla Minima de Alberto Rodriguez

    Commenons, pour une fois, par donner les notes attribues : 3 et 18 aux extrmes. Pour l'une : je ne suis pas du tout rentre dans ce film. Pour l'autre : J'ai trouv ce film d'une trs grande richesse, trs positif. La moyenne s'tablit 12,8 sur 20.

     

    De quoi a-t-on parl ? D'une uvre de qualit, de la belle ouvrage : un scnario bien enchan ; des personnages crdibles ; une bonne concordance entre musique, cadrage, couleurs peu contrastes, dcors. Le tout contribuant crer l'atmosphre sombre du film et peindre la pauvre et morne platitude des lieux.

    Le rcit est linaire, plutt lent avec une mise en tension progressive, sans coup de thtre, en un mot : classique. Et la rsolution de l'intrigue policire n'est sans doute pas lintrt principal du rcit. Certains y ont vu un air de western, notamment dans le duel final, mais avec totale absence de manichisme.

    D'entre de jeu, la camra nous donne une vue arienne cadre des lieux, voquant un puzzle. Et cela recommencera quatre fois, comme pour clore un chapitre et passer au suivant ou pour symboliser la rflexion de lenquteur.

    En 1980, l'Andalousie est trs pauvre et sous la coupe de gros propritaires. Cinq ans aprs le dcs de Franco, la transition de la dictature la dmocratie n'est pas termine. Et la zone rizicole et marcageuse o nous sommes transports parat plus sous influence du potentat local et des trafiquants que de l'administration centrale : on y survit quand on ne peut la quitter, et les jeunes veulent la fuir.

    Surviennent deux policiers venus enquter sur des disparitions de jeune filles. Pour les deux, cette mission est une sanction et leur arrive au village n'a rien de glorieux (voiture en panne, une seule chambre libre lhtel). La conduite de lenqute, qui se heurte aux injonctions du procureur et la loi du silence dans la population, va tre l'occasion de rvler leurs diffrences (ge, pass, mthodes, idologies), qui devraient les opposer, et de montrer leur manire de les surmonter. Comment ? Par une pince de respect mutuel, une once de paternalisme et une prise en compte permanente du but de la mission.

    Certains thmes sont effleurs au passage : la difficile transition dictature/dmocratie, la problmatique amnistie de crimes au nom de la ncessaire rconciliation nationale, la collaboration difficile entre personnalits opposes, la place de la femme dans un milieu rural dfavoris, l'influence du cadre de vie, le caractre phmre de la clbrit mdiatique.

    Malgr tous ses aspects sombres, comment a-t-on pu qualifier ce film de positif ? Essentiellement, fut-il rpondu, parce que de cette population opprime sortent des tres dune gnrosit et dun courage exceptionnel (et surtout la mre des disparues) et que la clture de lenqute concide avec la reprise du travail, de la vie, dans cette rgion.

    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
    04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact