logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Voir la page du festival sur le site d'Interfilm
Membres du jury Interfilm 2021
Archive

La 78ème Mostra du Cinéma de Venise

1er-11 Septembre 2021

www.labiennale.org

Pas de jury œcuménique à Venise, mais, parallèlement au jury Signis (voir sur www.signis.net) qui existe depuis de nombreuses années, INTERFILM organise un jury pour promouvoir un film important pour le dialogue inter-religieux.

Le Prix du jury Interfilm est décerné au film

Amira

© Festival de Venise 2021

réalisé par Mohamed Diab (Égypte / Jordanie / Émirats arabes unis / Arabie saoudite, 2021)

Le père d’Amira, le Palestinien Nawar, est en réclusion perpétuelle dans une prison israélienne. Pour les Israéliens il est un terroriste, pour les Palestiniens un héro. Amira, 17 ans, a été conçu sans que Maria, sa mère, ait eu des rapports sexuels avec son père. Cela fut possible parce que son sperme a été sorti clandestinement de la prison. Au cours du film, Amira découvre de façon drastique qui elle est.

Le film parle de murs qui séparent des êtres et la question, comment des ennemis peuvent vivre ensemble.

Il ne s’agit pas tant d’un film politique mais surtout d’une histoire très personnelle. Des femmes trouvent leur voix dans une société dominée par des hommes, sur fond de la situation au Proche Orient.

Le film pose la question qui nous sommes en vérité. Qu’est-ce qui importe, la biologie ou notre origine sociale ?

Amira est inspiré de l’histoire d’une centaine de personnes qui ont été nés dans des conditions similaires.

Synopsis :

Amira, une Palestinienne de 17 ans, a été conçue avec le sperme illégalement sorti de prison de son père Nawar. Sa relation à son père se limite à des visites à la prison, mais il reste son héros. Son absence dans sa vie est sur-compensée par l’amour des personnes de son entourage. Mais quand une vaine tentative de concevoir un deuxième enfant révèle la stérilité de Nawar, le monde d’Amira s’écroule. (Informations du festival)

Déclaration du réalisateur

« Le fait qu’à l’endroit le plus sacré et le plus divisé du monde il existe une forme de « conception immaculée » est à la fois fascinant et surréaliste. « Amira » est une exploration microcosmique du déchirement et de la xénophobie qui existent dans notre monde actuel. La recherche d’identité de notre héroïne pose la question si la haine est innée ou conséquence d’une éducation. »

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact